Compte-rendu audience au CSP sur les programmes de Terminale en EMC

Mercredi 26 mars 2019

 

Présents : ACIREPH, APHG, APPEP, APSES, CFDT, SNES-FSU, SNALC,

Co-pilotes du groupe d’élaboration des projets de programmes : P. Portier, V.Duclert

Pour le CSP : S. Ayada.

 

CALENDRIER Souad Ayada présente dans un premier temps le calendrier :

  • 6 mai : date buttoir de remise des propositions de programme par les GEPP au CSP
  • 15 mai : vote du CSP sur ces propositions de programme
  • 20 mai – 9juin : diffusion des propositions de programme sur le site internet
  • A partir du 10 juin, la DGESCO, mettra en place une consultation en ligne et des réunions de concertation avec les associations et les organisations syndicales sur la base de ce projet.
  • Le CSL aura lieu fin juin-début juillet
  • Le CSE est prévu autour du 10 juillet
  • La publication officielle des programmes devrait être faite dans le dernier ou l’avant-dernier BO de juillet.

 

Souad Ayada souligne que les éléments de programme présentés sont provisoires, le travail du groupe étant encore loin d’être achevé. Tout est modifiable jusqu’au 6 mai par le groupe. Le CSP pourra lui-même amender le cas échéant les propositions du groupe et ensuite la DGESCO pourra à son tour introduire des modifications.

 

Saoud Ayada affirme que le processus a pour objectif d’obtenir le plus large consensus.

 

Présentation du projet de programme

Vincent Duclert et Philippe Portier, co-pilotes du programme ont présenté la logique d’ensemble du programme de Terminale, qui s’inscrit dans le prolongement des programmes de Seconde et Première :

  • En Seconde le programme précise « la liberté, les libertés » et ouvre des pistes d’études sur deux grands axes : que sont les principes et les conditions de la liberté (I) et comment évoluent la conception et l’exercice des libertés (II)

2 thèmes sont à choisir parmi une dizaine de pistes pour chacun des axes. Cela fait 4 thèmes sur l’année pour un volume horaire de 18 Heures.

La forme est très libre. Les pistes ne sont pas exhaustives. Ce sont des propositions.

  • En Première le programme précise un sujet d’étude davantage centré sur les corps intermédiaires autour du thème du lien social et ouvre des pistes d’études sur la fragilité des liens, leur transformation, les nouvelles causes fédératrices….

Même logique : 2 thèmes à choisir par axe. 4 thèmes en tout sur l’année. Forme libre. L’évaluation de l’EMC entre dans la moyenne du contrôle continu.

  • En Terminale le programme interroge la démocratie. Il est construit selon la même logique deux grands axes avec au choix 2 thèmes à aborder selon une forme très libre (projet, musique, chanson, théâtre, débat…).

Le CSP ne se prononce pas sur le type d’évaluation qui reste à construire par chaque professeur. La note entrera dans la moyenne du contrôle continu.

Volume horaire en Terminale 18 Heures.

 

Vincent Duclert et Philippe Portier présentent le projet de programme de l’EMC en classe de Terminale, en l’état actuel des travaux du groupe.

Les programmes n’ont été donnés qu’oralement, la prise de notes peut donc être lacunaire ou imprécise.

Axe 1 : Fondement et expériences de la démocratie

Questionnement :

Quels sont les principes constitutifs de la démocratie et comment évoluent-elles?

Pistes (au moins deux domaines parmi les 11 suivants mais la liste n’est pas exhaustive)

Les principes

  • Des modèles antiques (Grèce, Rome) à l’héritage contemporain
  • La notion de peuple souverain
  • La République d’hier et d’aujourd’hui
  • Démocratie, autoritarisme, totalitarisme au 20e siècle
  • Etat de droit
  • Séparation des pouvoirs
  • Droits humains

 

Les mutations contemporaines de la démocratie

  • La transition démocratique dans le monde
  • L’UE et la démocratie (vers plus ou moins de démocratie ?)
  • Les modalités juridiques, sociales et éducatives de la protection des démocraties
  • Vers une tyrannie douce ? (A. Tocqueville)

 

Notions à acquérir / à mobiliser

Régime parlementaire/ présidentiel

Tyrannie/ totalitarisme

Etat de droit/Etat de police

 

Objets d’enseignement possibles (non imposés)

République romaine, démocratie athénienne, programme du conseil national de la résistance, préambule de la constitution……

 

Axe 2 : Repenser et faire vivre la démocratie

Questionnement :

Quels sont les problèmes que les démocraties actuelles doivent surmonter et comment y remédier?

Pistes (au moins deux domaines parmi les points suivants mais la liste n’est pas exhaustive)

Les problèmes

  • Populisme et recul de la démocratie
  • Les démocraties à l’épreuve des guerres et des violences
  • La lutte contre le racisme, l’antisémitisme et les discriminations.
  • Agir face aux génocides et aux crimes
  • Le droit des minorités

 

Les modes d’actions

  • Travailler sur la vertu, l’exemplarité, la justice comme principes démocratiques
  • La démocratie à tous les niveaux (milieu scolaire, entreprise, région…)
  • Art et citoyenneté
  • Démocratie et réseaux sociaux
  • Militantisme, engagements, pratiques démocratiques
  • République sociale
  • Laïcité

Notions à acquérir / à mobiliser

Identité/ citoyenneté/ libéralisme/populisme/droit à la différence

 

Objets d’enseignement possibles (non imposés)

Théâtre citoyen, Utopies, films et romans de science-fiction, initiative populaire, ONG et droit de l’homme …

 

À la suite de cette présentation, les participants à la réunion sont invités à émettre un avis et poser des questions.

  • Des remarques ont été faites sur le chevauchement du programme d’EMC avec d’autres disciplines notamment l’histoire géographie ou la spécialité HGGSP.

Selon les représentants du CSP, cela ne pose pas de problème puisqu’il s’agit de favoriser l’acquisition de notions à travers un autre regard.

  • Un certain nombre de notions ont appelé des commentaires

– l’enseignement de la défense n’est plus inscrit explicitement mais selon les co-pilotes le sujet peut être abordé à l’occasion d’un travail sur la protection de la démocratie

– la laïcité aurait pu être un fil conducteur entre les trois années du lycée

– la parité et l’égalité Femmes/Hommes n’apparaissent pas explicitement dans le programme

  • La représentante SNES-FSU met en avant le fait que l’EMC est souvent utilisé pour compléter des services et demandent si une formation est prévue. Pour la question des compétences, V. Duclert confirme que tout professeur est compétent pour cet enseignement puisqu’il n’existe pas de CAPES spécifique. Cependant, S. Ayada déclare qu’elle demande à ce que des ressources soient mises en ligne sur le site de l’Education Nationale (avant l’été ?).
  • Une remarque est faite pour défendre un programme EMC spécifique à la filière technologique. V. Duclert s’y oppose fermement. Une séparation serait contraire à l’objectif recherché. « Les professeurs peuvent s’échanger les bons cas d’études ».
  • L’APSES souligne la nécessité de travailler en demi-groupe et non pas en groupe classe de 35 élèves. C’est une requête qui est comprise par les membres de CSP …

Elle souligne aussi l’insuffisance de volume horaire pour de telles ambitions.

  • L’APSES souligne que les professeur.es de SES sont légitimes à enseigner l’EMC
  • L’APSES s’inquiète d’un programme encyclopédique et très abstrait, détaché des intérêts et questionnements immédiats des élèves
  • L’APSES propose que cet enseignement ne soit pas soumis obligatoirement à une évaluation notée.
facebooktwittermail