MESSAGES TYPES pour communiquer au maximum sur le 11 avril

Message type pour profs de SES adhérents et non adhérents (pour RELANCE)

Chères et chers  collègues de SES,

N’oubliez pas le rassemblement à Paris le mercredi 11 avril à 14h30 (veille de la séance du Conseil Supérieur de l’Education), devant le Ministère de l’Education Nationale (jusqu’à 17h30) pour défendre les SES, attaquées par les réformes en cours, tant en terme d’horaire que de contenu (voir le communiqué de presse) ! NON à la fusion avec l’économie-gestion qui dénaturerait notre discipline !

Un préavis de grève a été déposé, mais le but n’est pas de se compter, vous pouvez choisir de déplacer vos cours du matin si vous préférez.

Faites passer le mot ! A vos slogans, banderoles, pancartes, chansons ! (faites-nous en part !)

=> dites-nous au plus vite si vous venez le 11 avril pour que l’on puisse estimer notre nombre, et surtout dites-nous si vous souhaitez bénéficier du bus que nous réservons au départ de…………… à ……h

=> pour ceux souhaitant participer à la mobilisation mais ne pouvant se déplacer, n’hésitez pas à faire un don à l’APSES ici, …………., pour financer l’organisation du mouvement.

=> pour tous : il est essentiel de communiquer au maximum sur le mouvement, inciter vos proches, vos collègues, les parents d’élèves qui le pourraient… à se joindre à nous, nous devons être nombreux ! Ci-joint un document avec un texte (à vous de le personnaliser si vous le souhaitez) pour communiquer l’info à vos collègues, ou à toutes les personnes autour de vous pour susceptibles de se joindre à la mobilisation. Merci !

MERCI DE VOTRE PARTICIPATION !

Le bureau de l’APSES de l’académie de………………….., pour l’APSES nationale

joignable aussi par mail ou téléphone :

…………

Message type pour les collègues à solliciter dans nos établissements (autres profs) – passer par nos collègues de SES pour diffuser l’info dans leurs lycées. à mettre en PJ dans message ci dessus)

PASSER AUSSI PAR LES SYNDICATS pour diffuser cela aux collègues, pour info ? => solidarité entre disciplines au nom de la défense du service public d’éducation à la citoyenneté ?

Chers et chères collègues,

Vous n’êtes pas sans savoir que la réforme du lycée est inquiétante au plus au point.

S’insurgeant contre l’esprit de cette réforme dans son ensemble, l’APSES – association des professeurs de SES et à laquelle j’appartiens – a décidé de se mobiliser depuis le début contre le projet, portant ses revendications pour les SES, mais toujours soucieuse de ne pas entrer dans la “guerre des disciplines”.

Aujourd’hui, nous organisons un mouvement plus spécifique aux SES, le 11 avril à Paris, compte tenu de la situation particulière que la réforme nous réserve…

Notre discipline, certains d’entre vous le savent, associe économie, sociologie et science politique pour aborder de grandes problématiques de société aussi vastes que la question des inégalités sociales, du marché du travail, de l’impact de la croissance sur l’environnement, des politiques de redistribution, de l’utilité de l’impôt, du fonctionnement des services publics et de la protection sociale, des mouvements sociaux, du système de production des entreprises et autres organisations productives à l’heure de la mondialisation, des crises financières, des rapports sociaux, de la mobilité sociale… et j’en passe !!

Ce qu’il faut retenir, c’est que c’est l’imbrication de ces disciplines qui fait l’IDENTITE des SES. Aujourd’hui, nous ne sommes pas menacées uniquement dans le volume horaire proposé, nous sommes aussi menacés dans notre identité, qui risque d’être dénaturée.

Ce que le gouvernement cherche à faire, à terme, est de séparer l’économie et la sociologie, et à terme évincer la sociologie (évidemment moins souvent présente dans les “attendus” de l’enseignement supérieur dans le cadre de parcoursup), moins “rentable” sur le marché du travail. S’il est évidemment important de permettre aux élèves de préparer leur avenir professionnel, nous pensons que l’école n’a pas cette unique mission et doit rester également un lieu de formation à la citoyenneté, et de compréhension du monde qui nous entoure, indépendante de la volonté des lobbies du CAC 40 qui pèsent sur les SES depuis leur création en 1967.

Vous contribuez encore au quotidien à cette mission que la réforme tend à évincer de plus en plus aujourd’hui, et les profs de SES aimeraient continuer à exercer cette mission. La dénaturation de notre matière qui se prépare, son démembrement, nous est insupportable et c’est pourquoi nous nous re-mobilisons le 11 avril (mercredi après-midi) : un rassemblement est prévu à Paris et nous vous invitons à nous rejoindre.

Aujourd’hui, en seconde, nous craignons plus particulièrement la fusion prévue avec l’économie-gestion (PFEG, enseignement d’exploration) : cette matière a tout son intérêt et est une chance pour les élèves, mais c’est est une matière totalement différente de la nôtre et qui mérite d’être reconnue à part entière autant que nous : nous avons nos identités propres. En plus d’évincer la dimension sociologique de notre enseignement, cette fusion serait l’aboutissement de cette entreprise de dénaturation des SES et nous ne pouvons pas l’accepter.

Je serais d’ailleurs intéressée d’en discuter avec les professeurs d’éco-gestion qui me lisent ici, et d’avoir leur sentiment. En tout cas, qu’ils n’hésitent pas à se joindre à nous le 11 octobre : le rejet de cette fusion est au coeur de la mobilisation.

Un préavis de grève a été déposé mais le but n’est pas d’être compté gréviste, choisir de déplacer ses cours pour pouvoir participer est une très bonne solution, l’important être d’être nombreux à Paris.

NOUS PRENONS EN CHARGE LE DEPLACEMENT EN BUS et avons besoin de savoir qui participera au mouvement, vous pouvez nous écrire sur …………………………………………

Merci à tous de votre lecture attentive, n’hésitez pas à m’écrire pour en discuter, mais surtout, n’hésitez pas à participer, nous en avons besoin – au sein de notre engagement plus global contre la réforme.

Bonne journée,

Signature………………., professeur de SES

Message type pour nos amis ou collègues parisiens plus spécifiquement pour qu’ils participent le mercredi aprem et servent de relais en sollicitant leurs contacts sur place

Bonjour à vous !

Vous êtes pour certains au courant car directement concernés, pour d’autres moins au courant car PE ou en collège, ou simple citoyen, en tout cas, vous êtes peut-être susceptibles de vous joindre à moi mercredi 11 avril après-midi pour venir au rassemblement prévu par l’APSES, l’asso des profs de SES à laquelle j’appartiens.

Alors je me permets de vous faire part des raisons de notre mobilisation et j’espère que vous pourrez venir grossir nos rangs si vous êtes aussi sensibles à cette cause. Sinon, à au moins diffuser au maximum ces infos et mobiliser toutes les personnes, quel que soit leur statut, leur métier, leur âge, pour qu’ils se joignent à nous. Tous citoyens, tous concernés.

La réforme pose de nombreux problèmes, mais le mouvement du 11 concerne plus spécifiquement la situation des SES dans cette réforme. Cependant, sachez que nous nous sommes aussi mobilisés plus globalement contre elle, avec les syndicats et collègues d’autres disciplines, toujours avec le souci d’éviter la “guerre des disciplines” et de se montrer solidaires.

Que se passe-t-il pour les SES ?

Notre discipline, certains d’entre vous le savent, associe économie, sociologie et science politique pour aborder de grandes problématiques de société aussi vastes que la question des inégalités sociales, du marché du travail, de l’impact de la croissance sur l’environnement, des politiques de redistribution, de l’utilité de l’impôt, du fonctionnement des services publics et de la protection sociale, des mouvements sociaux, du système de production des entreprises et autres organisations productives à l’heure de la mondialisation, des crises financières, des rapports sociaux, de la mobilité sociale… et j’en passe !!

Ce qu’il faut retenir, c’est que c’est l’imbrication de ces disciplines qui fait l’IDENTITE des SES. Aujourd’hui, nous ne sommes pas menacées uniquement dans le volume horaire proposé, nous sommes aussi menacés dans notre identité, qui risque d’être dénaturée.

Ce que le gouvernement cherche à faire, à terme, est de séparer l’économie et la sociologie, et à terme évincer la sociologie, moins “rentable” sur le marché du travail et pourtant si utile pour comprendre notre société. S’il est évidemment important de permettre aux élèves de préparer leur avenir professionnel, nous pensons que l’école n’a pas cette unique mission et doit rester également un lieu de formation à la citoyenneté, et de compréhension du monde qui nous entoure, indépendante de la volonté des lobbies du CAC 40 qui pèsent sur les SES depuis leur création en 1967.

Je ne vais pas plus loin mais je reste disponible si besoin (sinon toutes les infos sont sur le site de l’APSES), simplement, on a besoin du maximum de monde pour défendre cette conception du service public, et notre identité, ce pour quoi on a passé ce concours…

Merci d’avance de diffuser au maximum ce message, et d’en parler autour de vous…


signature

Message type pour les élèves, parents d’élèves et autres citoyens (à diffuser sur FACEBOOK à titre perso et autres réseaux sociaux numériques)

A PARTAGER !

VOUS ETES CITOYENS, parents, enfants, futurs parents soucieux que votre enfant comprenne le monde qui l’entoure, pourquoi il y a des inégalités, pourquoi il y a des crises économiques et financières, pourquoi il y a des mouvements sociaux, pourquoi l’Etat redistribue et comment, ce qu’est la justice sociale… SI VOUS VOULEZ SOUTENIR LES SES au lycée, menacées dans leur identité (détails sur le lien ci dessous), VENEZ AVEC NOUS A PARIS le 11 avril : un BUS devrait être prévu au départ de Lille à 10h (avec passage à Arras), inscrivez vous en me contactant (adresse e-mail).

C’est UN COMBAT NECESSAIRE, il nous faut DU MONDE ! VENEZ AVEC NOUS, proposez des SLOGANS.

14H30 DEVANT LE MINISTERE DE L’EDUCATION NATIONALE mercredi 11 avril.

Merci !!!

lien :

//www.apses.org/communique-de-presse-contre-la-marginalisation-et-la-denaturation-des-sciences-economiques-et-sociales-rassemblement-a-paris-le-11-avril/

facebooktwittergoogle_plusmail