Disparition de Marcel Roncayolo : les SES orphelines…

L’APSES a appris la disparition de Marcel Roncayolo samedi 13 octobre dernier et exprime sa grande tristesse. Né en 1926, Marcel Roncayolo a beaucoup œuvré pour la mise en place des SES. Sous la houlette de Charles Morazé, il a en effet travaillé avec Guy Palmade, historien de l’économie, à la construction des premiers programmes de SES en 1967 à partir d’une entrée transdisciplinaires par « objets-problèmes » dans l’esprit de l’école des Annales, plutôt qu’à une propédeutique à un enseignement universitaire de l’économie souhaité par certains membres de la commission réunie à l’époque. Soucieux que cette discipline prépare des citoyen.ne.s en mesure d’appréhender les enjeux de leur époque, il a également coordonné la formation des premier.e.s enseignant.e.s de cette nouvelle discipline scolaire lors des fameux « stages de Sèvres ». Géographe, ancien élève de l’Ecole normale supérieure et directeur d’études à l’Ecole des hautes études en sciences sociales, il a beaucoup travaillé sur les questions urbaines, notamment sur la ville de Marseille dont il était originaire. Celles et ceux qui l’ont côtoyé se souviennent d’un enseignant-chercheur dont la passion pour la pédagogie et la chaleur humaine n’avaient d’égale que la vivacité d’esprit..

L’APSES adresse ses plus sincères condoléances à la famille et aux proches de Marcel Roncayolo et réitère sa volonté de se battre pour que l’esprit qu’il avait su insuffler à notre discipline ne soit pas emporté par le vent des réformes.

Instructions officielles de 1967 (co-rédigée par M. Roncayolo)

Interview de Marcel Ronacayolo le 8 juin 2004 (Par Henri Lanta)

facebooktwittermail