Lycée : Un « plan social » pour les SES ?

http://www.cafepedagogique.net/Pages/Accueil.aspx

L’Apses publie les résultats d’un sondage sur les effets de la réforme du lycée pour l’enseignement des SES. Portant sur 500 établissements, il établit des pertes d’heures importantes en SES  « dessinant ainsi un véritable plan social pour la discipline ».

Rappelons que les SES font partie du tronc commun de 2de à hauteur d’1 h 30 hebdomadaire. Une décision qui officialise la réalité des lycées actuels. En 1ère et terminale les SES deviennent une spécialité dans la réforme du lycée.

 

Selon le sondage de l’Apses, en seconde la mise en place de la réforme se traduit par une baisse des dédoublements dans 45% des lycées et une amélioration dans seulement 4% des établissements. En première, la situation des SES se dégrade dans 60% des établissements pour les dédoublements et s’améliore dans 1%. On observe quand même une hausse du nombre de groupes de SES en première.

Selon l’Apses, la réforme se traduit par « une diminution du nombre de postes en SES ; une dégradation des conditions d’enseignement, avec en particulier un fort recul du nombre d’heure à effectifs réduits en SES ; l’éviction fréquente des SES dans l’enseignement de la la spécialité « Histoire-géographiegéopolitique-sciences politiques », pourtant théoriquement pluridisciplinaire. Les Sciences économiques et sociales paieraient un lourd tribut, avec une baisse de plus de 10% des heures postes en SES dès la rentrée prochaine, dessinant ainsi un véritable plan social pour la discipline, dont les collègues contractuels seraient les premières victimes. »

Le sondage

 

Par fjarraud , le lundi 11 mars 2019.
facebooktwittermail