Lycée : Des élèves privés d’allègements de programme

http://www.cafepedagogique.net/lexpresso/Pages/2022/10/11102022Article638010630215038036.aspx

Les allègements de programme des spécialités, décidées un mois après la rentrée, « mettent en difficulté élèves et enseignant.e.s », déclare l’Apses, association des professeurs de SES, qui estime que pour les seules SES, 8000 élèves sont touchés. « En SES, après la décision de supprimer le chapitre « Quelle est l’action de l’Ecole sur les destins individuels et sur l’évolution de la société ? », l’APSES a lancé une enquête auprès des enseignant.e.s. Les résultats sont éloquents : plus de 6% des collègues ont déjà traité ou avaient commencé ce chapitre ! Par conséquent, plus de 300 groupes de spécialité, soit entre 8000 et 8500 élèves, ne bénéficieront pas des allègements prévus par le ministère, ce qui constitue une rupture d’égalité inacceptable », dit l’Apses. Vu la proximité du sujet avec le vécu des élèves, une grande majorité d’enseignants traite ce chapitre. L’Apses demande « le report pérenne des épreuves écrites de spécialité au mois de juin » et  » une réflexion urgente sur les programmes de SES, dans le cadre d’un groupe de travail qui tienne compte de l’expertise de terrain des enseignant.e.s ». Ces dernières années, les programmes de SES ont été rédigés dans l’objectif de « redresser » cette discipline en la rapprochant de la macro économie enseignée dans le supérieur.

 

Communiqué

 

Par fjarraud , le mardi 11 octobre 2022.
facebooktwittermail