« Très vite, les équipes seront appelées à se prononcer sur l’offre de spécialités de chaque lycée, et, bientôt, il faudra établir les « menus » accessibles aux élèves, c’est-à-dire les trinômes et les binômes proposés dans chaque établissement… Ce document est une réflexion collective sur la future place de la spécialité SES. Il s’agit de proposer à l’ensemble des collègues un éclairage sur les possibilités de binômes et trinômes de spécialités incluant les SES ». L’Apses, l’association des professeurs de SES, diffuse un argumentaire pour défendre la place de cette discipline dans le futur lycée. Pour cela, l’association exploite les attendus officiels de l’enseignement supérieur. Le document invite à associer SES et maths, ou SES et histoire-géo ou encore SES et physique chimie.

Ainsi pour les maths, « les SES permettraient de saisir plus rapidement les enjeux des applications des mathématiques pour comprendre le monde contemporain et réussir ses études supérieures, dans un double objectif d’efficacité et d’utilité sociale. Les mathématiques permettent d’analyser statistiquement ou de modéliser les phénomènes économiques, sociaux et politiques. Les SES entraînent, quant à elles, les élèves au traitement et à l’analyse de données statistiques, et à produire une argumentation raisonnée et efficace. L’association de ces deux spécialités permet alors, dès le lycée, le développement des compétences que l’on retrouve dans de nombreux attendus de l’enseignement supérieur, et notamment en matière d’argumentation, d’aptitude au raisonnement conceptuel et au raisonnement logique. Les licences mentions économie, gestion, économie-gestion, AES, psychologie, sociologie, STAPS… ; les CPGE ECE et B/L ; les écoles de commerce, de management, de gestion, comptabilité, banque-finance, assurances… ; les DUT GEA, GACO, GLT… ; les BTS CGO, assurance, banque, CG… »

L’Apses a bien compris que le lycée va dorénavant être piloté par le supérieur. Et que ce qui se joue dans la réforme c’est la spécialisation des lycées en concurrence avec les autres et en lien avec le supérieur. Ce document offre un premier argumentaire. Même si l’Apses attire l’attention sur ses dangers il ouvre ce qui va être tout au long de l’année la nouvelle guerre des disciplines.

La brochure

Par fjarraud , le lundi 24 septembre 2018.
facebooktwittermail