http://www.cafepedagogique.net/lexpresso/Pages/2020/02/04022020Article637163983162942349.aspx

L’Apses contre la réforme de la formation

 » Les documents transmis par le Ministère interrogent tout d’abord sur la diminution de la place accordée à la maîtrise des connaissances disciplinaires », estime l’Apses.  » L’accent est mis de manière disproportionnée sur des compétences dont on peine à voir comment elles pourront être évaluées concrètement » : l’association des professeurs de SES cite par exemple la « capacité à incarner les valeurs de la République », ou la « motivation » des candidat.e.s. « Le déplacement du concours en fin de Master 2, s’il donne en apparence l’impression d’un allongement du temps consacré à la préparation des épreuves, place en réalité les futur.e.s étudiant.e.s dans une situation redoutable. En effet, l’année de Master 2 est censée se dérouler en « alternance », ce qui implique pour les étudiant.e.s de concilier la préparation des concours avec l’apprentissage sur le tas d’un métier auquel elles et ils n’auront pas été assez formé.e.s et la rédaction d’un mémoire professionnel pour valider leur Master. Il est ainsi prévisible qu’une telle surcharge décourage nombre de ces potentiel.le.s futur.e.s collègues ».

 

Apses

 

Par fjarraud , le mardi 04 février 2020.
facebooktwittermail