1/ Les mandats de l’APSES (rapport d’orientation 2018-2019)

« L’APSES rappelle la légitimité des enseignantes et enseignants de SES à intervenir en Enseignement moral et civique ou Droit et grands enjeux du monde contemporain, notamment en première et en terminale ES, ainsi qu’en ICN (Informatique et création numérique).

« Les SES doivent être l’enseignement pivot d’une série cohérente où s’expriment des complémentarités fortes entre le programme de SES et ceux des autres disciplines de la série. »

2/ Présentation de l’EMC (note du ministère)

« L’enseignement moral et civique (EMC) a été créé par la loi du 8 juillet 2013 d’orientation et de programmation pour la refondation de l’École de la République.

L’EMC doit transmettre un socle de valeurs communes : la dignité, la liberté, l’égalité, la solidarité, la laïcité, l’esprit de justice, le respect de la personne, l’égalité entre les femmes et les hommes, la tolérance et l’absence de toute forme de discrimination. Il doit développer le sens moral et l’esprit critique et permettre à l’élève d’apprendre à adopter un comportement réfléchi. Il prépare à l’exercice de la citoyenneté et sensibilise à la responsabilité individuelle et collective. »

Pour l’APSES, les SES ont donc un rôle majeur à jouer dans cet enseignement, car elles interrogent les fondements des liens économiques, culturels et politiques des sociétés passées et actuelles.

3/ Qui doit enseigner ?

Aucune consigne ni aucun cadrage national : cet enseignement est donc en théorie ouvert à toutes les disciplines. Dans le groupe d’élaboration des programmes constitué par le CSP, on pouvait trouver des enseignants des disciplines suivantes : SES, lettres, philosophie, HG et documentaliste.

Depuis la création de l’ECJS en 1999, les SES sont associées à cet enseignement, devenu EMC.

4/ Programmes pour la rentrée 2019 (BO du 22 janvier 2019)

Préambule : « Introduit en 2015 à tous les niveaux de l’enseignement primaire et secondaire, l’enseignement moral et civique aide les élèves à devenir des citoyens responsables et libres, conscients de leurs droits mais aussi de leurs devoirs. Il contribue à forger leur sens critique et à adopter un comportement éthique. Il prépare à l’exercice de la citoyenneté et sensibilise à la responsabilité individuelle et collective. Cet enseignement contribue à transmettre les valeurs de la République à tous les élèves. »

« Dans sa contribution à la construction du jugement, l’enseignement moral et civique permet la réflexion sur les sources utilisées (textes écrits, cartes, images, œuvres picturales, mises en scène théâtrales et chorégraphiques, productions cinématographiques, musiques et chansons, etc.), sur leur constitution comme document, sur leurs usages culturels, médiatiques et sociaux. L’enseignement moral et civique initie les élèves à la recherche documentaire et à ses méthodes, leur fait découvrir la richesse et la variété des supports et des expressions, les éduque à la complexité, à l’autonomie, à l’engagement, à la prise de décision et à la responsabilité dans le cadre de la République. »

Les programmes reprennent des principes au cœur de la pédagogie des SES défendue par l’APSES : pratiques insistant sur le développement de l’esprit critique, le rôle des débats argumentés et l’intérêt des dossiers documentaires dans l’acte pédagogique.

Classe de seconde :

Thème de l’année : la liberté, les libertés

« Le programme de la classe de seconde est construit autour de la notion de liberté. La liberté constitue un principe constitutionnel essentiel de la démocratie. La liberté s’exerce en prenant appui sur ce que la loi affirme et garantit : les libertés individuelles, civiles, politiques et sociales, les différents droits de l’Homme ; elle est rendue possible par les limites que la loi pose. En approfondissant la notion de la liberté et la connaissance des libertés, l’élève est encouragé à comprendre les conditions de son émancipation intellectuelle, sociale et politique. »

Axes du programme et questionnements associés

Axe 1 : Des libertés pour la liberté

Questionnement : Quels sont les principes et les conditions de la liberté ?

Axe 2 : Garantir les libertés, étendre les libertés : les libertés en débat

Questionnement : Comment évoluent la conception et l’exercice des libertés ?

Classe de première :

Thème de l’année : la société

Axe 1 : Fondements et fragilités du lien social

Questionnement : Comment les fondements du lien social se trouvent aujourd’hui fragilisés ?

Axe 2 : Les recompositions du lien social

Questionnement : Comment les modalités de recomposition du lien social tendent-elles à définir un nouveau modèle de société ?

Les programmes s’inscrivent clairement dans notre champ disciplinaire, particulièrement celui de première, dont le thème est à la fois fil rouge du programme actuel de SES et objet d’un chapitre en terminale (Quels liens sociaux dans des sociétés où s’affirme le primat de l’individu ?).

facebooktwittergoogle_plusmail