Événement APSES 1/12/2018 – Pour d’autres programmes de SES –

Contributions des universitaires

Le samedi 1er décembre 2018, l’APSES a organisé un après-midi de débats à Paris autours des projets de programme de SES.

Une table ronde d’universitaires, représentant.e.s pour la plupart des associations du supérieur s’est tenue :

  • Il a été mis en avant les graves lacunes de ces projets de programmes telles que l’absence des catégories socio-professionnelles, des inégalités, des questions socio-écologiques et un traitement contestable de l’économie de marché, de l’Etat ou encore du chômage.

  • Il a été souligné que ces manquements ne permettront pas aux élèves de se saisir de grands enjeux du monde contemporain.

  • Il a été noté que la prétention des concepteurs de ces projets à vouloir enseigner ce qui se fait dans les meilleures universités étasuniennes semble négliger les fortes critiques justement nées dans ces établissements contre l’enseignement de l’économie dominant actuellement.

Étaient présent.e.s :

  • Félix Garnier, Vice-Président de l’ARES (Fédération nationale des associations représentatives des étudiants en sciences sociales).

  • Daniel Gaxie, Professeur de Science Politique. Intervention de Daniel Gaxie.

  • Florence Jany-Catrice, Présidente de l’AFEP (Association française d’économie politique), économiste.

  • Jonathan Marie, Membre de l’ADEK (Association pour le développement des études keynesiennes), économiste.

  • Étienne Pénissat, politiste, directeur du CERAPS (Centre d’Étude et de Recherche Administratives, Politiques et Sociales).

  • Romain Pudal, Membre du conseil d’administration de l’ASES (Association des sociologues enseignant.e.s du supérieur), sociologue. Lien vers son intervention. Intervention ASES

  • Yann Renisio, Membre du comité exécutif de l’AFS (Association française de sociologie), sociologue. Intervention de Yann Renisio

facebooktwittermail