L’Apses soutient la mobilisation contre les E3C

http://www.cafepedagogique.net/lexpresso/Pages/2020/01/28012020Article637157924161465426.aspx

Après d’autres associations professionnelles, l’association des professeurs de SES manifeste son soutien aux enseignants qui luttent contre cette première session de contrôle continu du bac. « En SES, l’organisation de ces épreuves dès la fin de la Première, associée à un volume horaire réduit contraint nos pratiques pédagogiques et nous pousse à une pédagogie plus descendante, alors que le questionnement, le débat, l’expérimentation et la réflexion critique sont au coeur de notre discipline », écrit l’Apses. « De plus, l’absence d’une durée suffisante pour les apprentissages nous convertit en évaluateurs.trices dépossédé.e.s des moyens de faire progresser leurs élèves, notamment les plus faibles, contribuant ainsi à l’augmentation des inégalités scolaires. Par ailleurs, le fait que seul.e.s les élèves qui abandonnent la spécialité SES aient à passer cette épreuve nous place dans une position intenable au sein de nos classes puisque l’épreuve de Terminale est de nature différente de celle de Première. Nous devons donc préparer nos élèves de Première à des exigences différentes selon qu’elles.ils poursuivront ou arrêteront la spécialité, ce qui nous prive de la possibilité de les préparer dès la Première aux épreuves de Terminale ».

 

Communiqué

 

Par fjarraud , le mardi 28 janvier 2020.

 

facebooktwittermail