CSP : dix anciens membres dénoncent un fonctionnement « partisan et autoritaire »

« Un mode de (dys)fonctionnement partisan et autoritaire ». Ce sont les termes utilisés dans une tribune, diffusée le 6 novembre 2018, par 10 anciens membres du CSP, parmi lesquels Michel Lussault, ancien président, pour qualifier les méthodes de travail au sein de l’instance depuis l’arrivée de Souâd Ayada à sa tête, fin 2017. Ils dénoncent entre autres la constitution de groupes de spécialistes sans « discussion collective ». Les signataires font également part de leur inquiétude quant à « la qualité des programmes qui s’appliqueront au lycée dès la rentrée 2019 ».

Depuis la nomination de Souâd Ayada à la tête du CSP, son « fonctionnement est devenu peu respectueux de la collégialité qui y régnait jusque-là et de la nécessaire conciliation de points de vue divergents qu’appelle en théorie une instance de ce type », affirment dans une tribune rendue publique le 6 novembre 2018 dix anciens membres, parmi lesquels Michel Lussault, ancien président, et Sylvie Plane, ancienne vice-présidente.

Leurs motifs de mécontentement sont nombreux. Les signataires citent par exemple la décision de la présidente de ne plus adresser aux membres du CSP les projets de programmes sur lesquels ils doivent débattre. « La seule possibilité qui leur a été offerte a consisté à prendre connaissance de ces dizaines de pages de 9h00 à 10h00 le jour même où ils doivent en discuter et voter », détaillent-ils. Ils dénoncent là « un scandale démocratique qui vide le rôle du CSP de tout sens et viole clairement l’esprit de la loi de 2013 », à l’origine de l’instance.

Ils reprochent encore à Souâd Ayada de « s’exprimer fréquemment dans les médias de façon particulièrement tranchée sur les questions les plus controversées sans en avoir le moins du monde débattu au préalable au sein du CSP » ; de « dénigrer à cette occasion le travail de ses prédécesseurs en reprenant à son compte à leur sujet des infox » ; ou encore d’avoir fait « activement pression pour obtenir la démission de plusieurs membres du CSP dont les orientations ne lui convenaient pas ». Ils assurent aussi que les communiqués émis par le CSP ne sont « jamais discutés en son sein ».

« REFUS DU PLURALISME »

Autre reproche : la constitution des groupes de spécialistes, chargés d’assister le CSP dans l’élaboration des 81 programmes de seconde et de première, n’aurait « fait l’objet d’aucune discussion collective au sein du CSP », contrairement à ce qui se pratiquait jusque-là. En découlent, selon eux, « des déséquilibres manifestes quant aux points de vue représentés dans ces groupes par rapport aux débats qui traversent » « plusieurs disciplines sensibles comme le français, l’histoire-géographie ou encore les sciences économiques et sociales« .

Les signataires font également part de leur inquiétude quant à « la qualité des programmes que le CSP s’apprête à rendre publics ». « Ce seront donc malheureusement les jeunes Français qui feront les frais de ce déni de démocratie et de ce refus du pluralisme », concluent-ils.

Pour rappel, les méthodes du CSP ont déjà été mises en cause par Marie-Aleth Grard, vice-présidente d’ATD Quart Monde, qui a annoncé sa démission du CSP fin septembre, mais aussi par 15 associations disciplinaires (lire sur AEF info). N’ayant pu accéder aux projets de programme avant une rencontre avec le CSP, le Snes avait également critiqué « les méthodes » de l’instance, début octobre (lire sur AEF info).

LES SIGNATAIRES DE LA TRIBUNE

  • Marie-Claude Blais, ancienne personnalité qualifiée
  • Marie-Christine Blandin, ancienne représentante du Sénat au CSP
  • Xavier Buff, ancienne personnalité qualifiée
  • Sandrine Doucet, ancienne représentante de l’Assemblée nationale au CSP
  • Eric Favey, ancienne personnalité qualifiée
  • André Leclercq, ancien représentant du CESE au CSP
  • Michel Lussault, ancien président du CSP
  • Martine Martinel, ancienne représentante de l’Assemblée nationale au CSP
  • Denis Paget, ancienne personnalité qualifiée
  • Sylvie Plane, ancienne vice-présidente du CSP
facebooktwittermail