Une nette préférence pour les études longues.

Les bacheliers ES sont très majoritaires à privilégier des études supérieures longues : les deux tiers d’entre eux (64 %) entrent en première année d’université (publique ou privée), en CPGE, en école postbac avec sorties (en cas de réussite) à bac + 4/5 minimum. Sans compter ceux qui, après avoir atteint un diplôme de l’enseignement supérieur professionnel court (BTS, DUT, école spécialisée, bachelor…), font le choix de prolonger leurs études plutôt que d’entrer sur le marché du travail. Chaque année, près des deux tiers des bacheliers ES qui ont choisi de s’orienter vers une filière supérieure professionnelle courte rebondissent (à bac + 2 ou bac + 3) vers une filière longue (en grande école ou à l’université). Au total, plus de 80 % des bacheliers ES ont pour objectif de se doter d’un diplôme de niveau bac + 4/5 minimum, ce qui est l’indicateur d’une ambition élevée.

Taux d’inscription des bacheliers ES dans l’enseignement supérieur

orientationbacES

source : MEN, Repères et références statistiques 2015

Primo-entrants en 1ère année de cursus licence en 2013-2014 de la série ES selon la discipline d’inscription en L1

repartUniv

source : d’après l’annexe statistique du Ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche, Parcours et réussite aux diplômes universitaires : les indicateurs de la session 2014, Note Flash N°1 Février 2016

Une attirance forte , mais non exclusive, pour les études supérieures économiques

Plus de la moitié des bacheliers ES s’orientent vers des études supérieures économiques générales (licences d’économie-gestion, d’AES, CPGE ECE, CPGE ENSET, IEP…) ou professionnelles (écoles de commerce et management des entreprises à recrutement post-bac, autres écoles tertiaires post-bac, IUT, STS…).

Cette ouverture vers des études supérieures économiques n’est cependant pas exclusive puisque l’autre moitié des bacheliers ES s’orientent vers des études juridiques, de langues, de science politique, de sciences sociales et humaines, de communication,
de STAPS, de lettres, d’art, voire paramédicales, et même, pour certains, scientifiques.

Répartition des entrants de 2013-2014 en première année d’enseignement supérieur universitaire selon la filière et la série de baccalauréat, en %.

entrants

source : MEN, Repères et références statistiques 2015

 

La réussite des bacheliers ES dans l’enseignement supérieur

Les bacheliers ES tirent convenablement leur épingle du jeu dans les filières universitaires, faisant jeu égal avec les bacheliers S, et se situant parmi les meilleurs, près de la moitié d’entre eux parvenant à se doter d’une licence en trois ou quatre ans, alors que ce n’est le cas que de quatre bacheliers sur dix pour l’ensemble.

Taux de réussite à la licence en trois ou quatre ans selon les caractéristiques des étudiants inscrits en L1 pour la première fois en 2010-2011

taux_reussiteL3

source : Ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche, Parcours et réussite aux diplômes universitaires : les indicateurs de la session 2014, Note Flash N°1 Février 2016

Taux de passage en L2 des primo-entrants en 1ère année de cursus licence en 2013-2014 selon la série du baccalauréat général et la discipline d’inscription en L1

reussiteL1

source : d’après Ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche, Parcours et réussite aux diplômes universitaires : les indicateurs de la session 2014, Note Flash N°1 Février 2016

Concernant les IUT et les BTS, les données sont flatteuses pour les ES : les étudiants inscrits en 1ère année d’IUT en 2011 furent 82,4 % à réussir à se doter d’un DUT en 2 ou 3 ans, et 86 % des étudiants de ES réussirent leur BTS en 2014.
Tous bacs confondus, les chiffres sont respectivement de 76,6 % de réussite aux DUT et de 73,6 % aux BTS.

Réussite au DUT des étudiants inscrits pour la première fois en première année de DUT en 2011

DUT

source : Ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche, Parcours et réussite aux diplômes universitaires : les indicateurs de la session 2014, Note Flash N°1 Février 2016

Réussite au BTS selon le diplôme initial, session 2014

bts

source : MEN, Repères et références statistiques 2015

Pour les classes préparatoires, les bacheliers ES ont été 6 101 à parvenir à s’y faire admettre en 2014, pour plus de 10 000 l’ayant demandé en premier voeu. Les deux tiers des admis l’ont été en classe préparatoire EC/E, les autres en classe préparatoire littéraire (A/L, LSH, B/L) ou en classe préparatoire ENS Cachan. Leurs taux de réussite à un concours au moins sont fort bons : 83 %. Si on veut bien ajouter le fait que 11 % ont obtenu une équivalence universitaire ou ont réussi les examens leur permettant de passer directement en L3, on obtient un taux global de réussite de 94 % !
Même constat dans les écoles à recrutement post-bac : le taux d’atteinte du diplôme de sortie (à bac + 3, 4 ou 5) est en moyenne de 97 %.

Origine scolaire des étudiants entrant en première année de CPGE en 2014-2015, en %.

CPGE

source : MEN, Repères et références statistiques 2015

 

 

facebooktwittermail