Articles de la rubrique “Actes des Etats généraux des SES”


Etats Généraux des SES : intervention de Arthur Jatteau

Je suis là à double titre. D’abord en tant qu’ancien bachelier ES – j’ai eu mon bac ES en 2003 –, et ensuite en tant qu’étudiant depuis plusieurs années en économie dans le supérieur. C’est sur ces deux identités que je vais axer mon intervention. Tout d’abord une anecdote que j’ai exprimé au congrès de l’AFEP – je m’excuse auprès de ceux qui étaient présents de la redondance – : je manifestais contre le CPE en (...)

Etats généraux des SES : Introduction de la table ronde de l’après-midi

Kévin Hédé (professeur de SES, membre du bureau national de l’APSES) : Nous avons à cette table Arthur Jatteau, de PEPS-Économie (Pour un Enseignement Pluraliste dans le Supérieur de l’Économie). A sa droite, nous avons Stéphane Bonnéry, qui est sociologue de l’éducation, pour avoir le regard des sociologues de l’éducation sur le programme et sur l’évolution des programmes. A ma gauche, André Orléan, qui interviendra ici en tant que président de (...)

Etats Généraux des SES : interventions salle suite à l’intervention de Jean-Claude Val

Frédérique Houseaux : Moi aussi je reprends la parole, je vais essayer de faire vite. Je voudrais juste, pour aller dans le sens de ce que vient de dire Jean-Claude, apporter aussi le témoignage de ma propre expérience. Pendant quatre ans j’ai été membre du jury de sociologie de l’Ecole Normale Supérieure de la rue d’Ulm, j’ai aussi fait passer des colles de sociologie dans plusieurs khâgnes de lycées où il y a des B/L, et je dois dire qu’en tant que membre du (...)

Etats Généraux des SES : Intervention de Jean-Claude Val

Bonjour. La précision est importante, j’interviens en tant qu’individu, enseignant les Sciences Économiques et Sociales, dont je me revendique haut et fort puisque pendant très longtemps, j’ai enseigné les Sciences Économiques et Sociales dans la série B, puis dans la série ES. Je suis très honoré d’être parmi vous et tout simplement très heureux, parce que je me retrouve dans cette immense chaîne d’interdépendance dans le sas opposé de celui de Benjamin (...)

Etats Généraux des SES : interventions salle suite à l’intervention de Pierre-Noël Giraud

Alain Beitone : Moi je suis enthousiaste de cette intervention. Premièrement l’économie, ce n’est pas du pipeau ; deuxièmement, à condition que l’on précise son domaine de validité et que l’on précise qu’un certain nombre de ses résultats sont indexés à des conditions sociales et historiques, c’est un discours à vocation scientifique, troisièmement, cela implique que l’on fasse une distinction entre les dimensions analytiques et les dimensions (...)

Etats Généraux des SES : intervention de Pierre-Noël Giraud

J’ai un grand plaisir à être ici avec vous parce que, comme cela a été rappelé, je suis absolument convaincu que pour la qualité du débat politique dans un pays il faut qu’un maximum de gens ait des idées sur ce qu’est l’économie, ses limites et en même temps sur ce qu’elle peut apporter. En effet, je vais partir d’une expérience assez semblable à la vôtre, que j’ai avec des étudiants qui étaient 5 ans plus tôt avec vous. Depuis 10 ans je fais à (...)

Etats Généraux des SES : interventions salle suite à l’intervention de Benjamin Vignolles

Fabrice Hourlier (professeur de SES, Varsovie) : Par rapport à l’enquête, je voulais revenir sur cette contrainte intenable de la réduction de l’horaire en 2de et de ce programme pas forcément pléthorique mais qui demande beaucoup plus d’efforts. Je repense à une réunion avec un inspecteur sur la question de l’élasticité : si on prend simplement les indications du programme, on nous demandait de faire le calcul de l’élasticité, d’approcher certaines (...)

Etats Généraux des SES : Intervention de Benjamin Vignolles

Benjamin Vignolles, ancien bachelier ES, étudiant à l’ENS Cachan – Je vais essayer de rendre compte de l’expérience que j’ai eue de la seconde à la Terminale ES le plus fidèlement possible et de la manière la moins biaisée possible, puisque tout le monde ne continue pas les sciences sociales après. L’expérience que je pense avoir partagée avec mes collègues de la série ES, j’essaierais de la ramener à trois points : pourquoi c’est une démarche (...)

Etats Généraux des SES : interventions salle à propos de l’enquête seconde

Rémi Jeannin (Professeur de SES, Vice-président de l’APSES) : Grand merci et grand bravo à Frédéric qui a traité l’enquête. Je précise qu’on a 650 réponses sur environ 5 000 professeurs de SES (public et privé) en un mois – avec les vacances au milieu et la trêve des confiseurs – ce qui est quand même pas mal. Petite précision ; Dans les thèmes que certains professeurs disent ne pas traiter, il semble que cela concerne plutôt le thème sur « les limites du (...)

Etats Généraux des SES : résultats de l’enquête seconde

Par Frédéric Combelle, professeur de SES dans l’académie de Toulouse Comme l’a dit Rémi tout à l’heure, l’APSES a mené une enquête durant les mois de décembre et début janvier pour savoir quelles étaient finalement les conséquences de la mise en œuvre de la réforme en classe de seconde, à la fois en termes d’horaire, en termes d’organisation des heures d’enseignement et puis aussi en termes de mise en œuvre de ce nouveau programme . Il (...)
Apses.org | Association des Professeurs de Sciences Économiques et Sociales