Articles de la rubrique “Analyses & réflexions”


Intervention de Jean-Renaud Lambert aux Jéco (sur l’enseignement de l’économie au lycée)

Si on s’intéresse à la structure, au contenu et à la finalité des programmes de SES tels qu’ils existent et vont s’appliquer dans la nouvelle structure du lycée et notamment le nouveau programme de la classe de 1ère ES, la question à laquelle P Frémeaux m’a demandé d’essayer de répondre est la suivante « les enseignants avec leurs classes peuvent-ils se saisir de ce programme ? ». 1. Tout (...)

Entretien avec Jacques Guin : « Le choix majeur, c’est sommairement celui de démembrer les SES »

Apses Grenoble J. Guin est ancien président des groupes d’experts SES et ECJS Pensez vous que ce nouveau programme de 1ère induise une réelle rupture dans la conception des programmes de SES ? Ce programme se remarque d’abord par son excellente « mise en scène » : à ce titre, il « soigne la communication », non pas vers ceux qui vont avoir à l’enseigner, mais certainement d’abord vers les diverses catégories d’observateurs qui, de l’extérieur du (...)

La réforme des lycées contre les sciences sociales

A lire en ligne sur le site des Cahiers d’histoire ici

Le sociologue en habit de journaliste

Alain Desrosières évoque, en introduction d’une recension de l’ouvrage de Cyril Lemieux, l’enseignement de Sciences Economiques et Sociales. Pour lire l’intégralité de l’article : http://www.laviedesidees.fr/Le-soci... Depuis plus de vingt ans, resurgit régulièrement le débat sur l’enseignement des « sciences économiques et sociales » (SES) dans le second cycle des lycées. Cet enseignement revendique la complémentarité de l’économie et de la (...)

Liste Sciences-éco-soc : une décennie de mutualisation

Renaud Chartoire, professeur de SES au lycée Alfred-Kastler de La Roche-sur-Yon (85), et Xavière Lanéelle, maître de conférences à l’IUFM-université de Nantes/CREN (44). Les enseignants de SES ont formé des communautés virtuelles de pratique, notamment par l’intermédiaire de la liste Sciences-éco-soc. Permettre la mutualisation de sources documentaires, de travaux ou de réflexion pédagogiques ou didactiques est un objectif qui accompagne la liste depuis son origine, participant (...)

Petite épistémologie des SES, par Benoit Leclercq

A lire aussi en ligne sur skole.fr Penser et repenser l’école La création des SES comme discipline de l’enseignement général au lycée remonte à l’année 1967. Elle naît de la volonté d’ouvrir une troisième voie, celle de la démocratisation scolaire, lors de la réforme Fouchet de 1966 qui instaure la filière B - Christian Baudelot évoque une « troisième culture » en complément des savoirs et humanités classiques, à travers l’accès à « une connaissance raisonnée (...)

L’AFEP soutient le programme de l’APSES

L’AFEP (Association Française d’Economie Politique) soutient pleinement le programme proposé par l’APSES pour la classe de Première, qui s’inscrit dans la tradition problématique et pluri-disciplinaire qui fait la spécificité de l’enseignement de SES, qui est la garantie de sa pertinence et de sa qualité, et qui fonde son attrait auprès des lycéens. En outre, ce programme, contrairement à celui proposé par le groupe d’experts, a l’avantage de (...)

Programme de Première : la position de l’Association Nationale des Candidats aux Métiers de la Science Politique

L’ANCMSP s’associe au communiqué de l’AECSP sur le nouveau programme de SES ("la microéconomie et les robinsonnades ne font pas un programme") : elle regrette le déclin de l’approche pluridisciplinaire qui faisait la spécificité des sciences économiques et sociales (par le cloisonnement des disciplines mobilisées essentiellement à la suite les unes des autres), la prédominance de la microéconomie et la suppression de l’enseignement de spécialisation de science (...)

Programme de Première : la position de l’Association Française de Sociologie

Communiqué du CE de l’AFS sur le projet de programme de sciences économiques et sociales en classe de première des lycées. 16 juin 2010 L’Association Française de Sociologie exprime son profond désaccord avec le nouveau programme de sciences économiques et sociales proposé pour la classe de première. Ce projet témoigne, pour la classe de première, des mêmes travers et a priori que le projet présenté il y a quelques mois pour la classe de seconde. L’équilibre entre les (...)

Les associations de « spécialistes » du supérieur critiquent le projet de programme de première

A lire aussi sur le site de l’Idies Alors que le projet de programme de sciences économiques et sociales pour la classe de première se réclame de la proximité avec les savoirs universitaires, il est paradoxal de constater que les appréciations des associations du supérieur qui se sont prononcées vont du plutôt réservé au franchement hostile. Les universitaires et chercheurs qui les animent ne semblent pas se reconnaître dans ce programme, dont le premier objectif est pourtant de « (...)
Apses.org | Association des Professeurs de Sciences Économiques et Sociales