articles de la même rubrique

Motion de soutien à l’APSES : Contre les nouveaux programmes en SES, appel à manifester le 28 novembre 2012

22/11/2012


Motion de soutien de l’ASES, association des sociologues enseignants du supérieur :

A lire aussi en ligne sur le site de l’ASES

Motion de soutien à l’APSES

Contre les nouveaux programmes en SES, appel à manifester le 28 novembre 2012

Cette année les professeurs de sciences économiques et sociales (SES) expérimentent pour la première fois le nouveau programme de terminale. Il s’agit de la troisième étape d’une réforme qui a vu l’application d’un nouveau programme en seconde (année scolaire 2010-2011), et en première (2011-2012).

Ces programmes, rédigés dans l’opacité d’un "groupe d’experts" éloigné de l’enseignement en lycée, a rencontré l’opposition du Conseil supérieur de l’enseignement (CSE), des universitaires, des syndicats, et des enseignants eux-mêmes.

Au-delà des reproches de circonstance (diminution de presque la moitié des horaires en seconde et mise en concurrence avec l’éco-gestion, notions pléthoriques et approche de plus en plus technique inadaptées à l’intérêt des élèves...), c’est à un changement de paradigme que nous assistons. Alors que depuis sa fondation le modèle de cet enseignement s’appuyait avec succès, auprès d’élèves de plus en plus nombreux, sur l’école des Annales, d’inspiration durkheimienne, et la promotion de pédagogies diversifiées, les nouveaux programmes prétendent s’appuyer sur une "pédagogie des préalables" avec des risques de dérive vers un apprentissage par cœur de notions mal comprises, mal maîtrisées, sans enjeu et sans signification. La philosophie qui lui précédait reposait sur l’exposé de problèmes, faisait appel aux représentations des élèves, visait la construction de sens et mobilisait une anthropologie générale. Nous voilà aujourd’hui face à une conception technocratique qui privilégie l’économie aux dépens des autres sciences sociales, amputant cet enseignement de tout un pan de la connaissance et amoindrissant sa capacité critique.

C’est pourquoi l’association des enseignants de l’enseignement supérieur (ASES) appelle tous les enseignants sociologues du supérieur à soutenir la journée de grève et de manifestation de l’APSES du mercredi 28 novembre, ainsi que le rassemblement qui aura lieu à 14h00 place de la bourse (ligne 3 station Bourse) à Paris.

Apses.org | Association des Professeurs de Sciences Économiques et Sociales