articles de ce dossier
articles de la même rubrique

Lettre aux collègues sur l’évaluation des SES en seconde

Dans de nombreux établissements, certaines modalités d’évaluation de l’enseignement d’exploration SES en seconde ont été imposées par les chefs d’établissement ou le conseil pédagogique aux professeurs de SES, contre leur volonté : interdiction de pratiquer une évaluation chiffrée, coefficient 0 appliqué à la discipline, voire absence du bulletin scolaire.

L’APSES rappelle que ces pratiques sont contraires aux dispositions réglementaires. L’encart au BO spécial n° 4 du 29 avril 2010 relatif aux enseignements d’exploration (EE) précise : « Une évaluation est nécessaire pour permettre aux élèves de prendre conscience des compétences acquises et des progrès accomplis dans les domaines explorés. Spécifique à chaque EE, l’évaluation aide les élèves à affiner leur projet d’orientation de façon éclairée mais ne constitue en aucun cas un critère ou un pré-requis pour accéder à telle ou telle série. »

De plus, le BO stipule que « le conseil pédagogique favorisera la coordination des EE, notamment en ce qui concerne l’évaluation et la notation des activités des élèves ». Rappelons que le Conseil pédagogique est un organe consultatif, et que seul le Conseil d’administration est décisionnel.

Par ailleurs, le Ministre de l’Education Nationale Luc Chatel a déclaré dans une interview accordée au quotidien Les Echos du 25/03/2010 : "Pour l’évaluation, il pourra y avoir des notes dans les enseignements d’économie, dits exploratoires."

Par conséquent, rien n’interdit de noter les EE ; simplement, il n’est pas obligatoire de le faire, et dans tous les cas, le professeur demeure libre de choisir son évaluation. En cas de notation chiffrée, et si l’enseignant le souhaite, les évaluations chiffrées doivent figurer sur les bulletins scolaires, comme n’importe quelle autre discipline. Dans tous les cas de figure, aucun changement de coefficient ne peut être imposé sans vote formel du conseil d’administration.

Pour les collègues qui se verraient imposer contre leur gré des modalités d’évaluation dans leur établissement, l’APSES leur conseille :

- d’aller exposer ces arguments à la direction de l’établissement et/ou au conseil pédagogique

- de contacter le responsable de l’APSES de leur régionale

- de contacter l’IPR de leur académie

- si les discussions n’ont pas permis de faire évoluer la situation de faire procéder en conseil d’administration à un vote formel sur les modalités d’évaluation que l’enseignant souhaite mettre en place (par l’introduction d’une question diverse à l’ordre du jour du CA)

Apses.org | Association des Professeurs de Sciences Économiques et Sociales