articles de ce dossier
articles de la même rubrique

Résultats de l’enquête sur la mise en oeuvre du nouveau programme de seconde

Téléchargez l’intégralité des résultats de l’enquête :

PDF - 366.9 ko

Synthèse des principaux résultats et demandes de l’APSES

Synthèse des principaux résultats

1. la première année d’application du programme de « l’enseignement d’exploration » de SES en classe de seconde s’est traduite pour les répondants par des difficultés pédagogiques accrues et par un sentiment de déclassement de la discipline.

2. Ces difficultés viennent en partie d’une augmentation du nombre de groupes suivis, d’un horaire trop restreint ou de l’absence de possibilité d’enseigner face à des effectifs réduits, qui ne permettent souvent pas de varier les dispositifs pédagogiques.

3. Le programme semble également trop conséquent, la grande majorité des collègues n’arrivant pas à traiter les 8 questions obligatoires, ayant parfois un sentiment de faire du « survol » ou du « saupoudrage » et ne permettant pas une réelle appropriation des savoirs et des savoir-faire utiles aux élèves

4. Certains chapitres sont critiqués, notamment pour le déséquilibre entre les théories et les faits qu’elles permettent d’expliquer, ou l‘appariement insuffisant des différentes sciences sociales de référence en SES.

Demandes de modification du programme portées par l’APSES

Compte tenu des résultats de cette enquête, l’APSES demande

 que le nombre de questions obligatoires soit réduit de 8 à 6, et que le choix des questions relève de l’entière liberté pédagogique de chaque enseignant, pour permettre une réelle appropriation des savoirs et des savoir-faire par les élèves.

 que les indications complémentaires du chapitre « Comment produire et combien produire ? » permettent d’étudier la question de l’organisation du travail dans l’entreprise.

 que les indications complémentaires du chapitre « Comment se forment les prix sur un marché » soient réécrites, afin d’introduire un réel équilibre entre les théories explicatives de la formation des prix et les faits à expliquer.

 de donner au chapitre sur la culture une dimension anthropologique (la question des pratiques culturelles pouvant être traitées au moment du chapitre « La consommation, un marqueur social » pour les collègues qui le souhaitent)

 la réintroduction de la notion de PCS (découverte des professions des 6 PCS d’actifs), par exemple à l’occasion de la question « le diplôme : passeport pour l’emploi ? »

 Que la notion d’élasticité soit transférée des savoir-faire statistiques exigibles à la colonne notion (ce qui permettrait aux collègues qui le souhaitent d’insister davantage sur une présentation « littéraire » du concept). L’élasticité pourrait par exemple faire partie des notions de la question « la pollution : comment remédier au limites du marché ? ».

L’APSES rappelle qu’elle demande également, aux côtés de l’ensemble de la communauté scientifique en sciences sociales, que les SES, plébiscitées par les lycéens, ne soient plus traitées comme un « enseignement d’exploration » parmi d’autres mais soient intégrées dans le tronc commun de la classe de seconde avec un horaire revalorisé, comprenant des dédoublements obligatoires, sans lesquels l’initiation aux démarches spécifiques des sciences sociales ne peut être sérieusement envisagée.

Téléchargez l’intégralité des résultats de l’enquête :

PDF - 366.9 ko
Apses.org | Association des Professeurs de Sciences Économiques et Sociales