articles de ce dossier
articles de la même rubrique

Commentaire de Laurent Mucchielli sur le chapitre diversité culturelle et intégration sociale

Laurent Mucchielli, Sociologue, directeur de recherches au CNRS, rattaché au Laboratoire Méditerranéen de Sociologie (LAMES, Aix-en-Provence) Son blog

Une réaction de Laurent Mucchielli sur le chapitre 3.1 de la partie sociologie du nouveau programme de SES en terminale, intitulé "Peut-on concilier diversité culturelle et intégration sociale ? "

"La rédaction du point 3.1. pose problème. Les termes de "cultures" et de "groupes ethniques minoritaires" sont employés comme des termes évidents, concrets et usuels alors qu’il s’agit en réalité de normes, de représentations et de constructions sociales qui doivent être déconstruites par l’analyse sociologique. Faute de quoi, l’on tombe dans le culturalisme naïf. Au contraire, l’analyse sociologique doit permettre notamment d’analyser la complexité de la transmission générationnelle des normes parentales dans un contexte migratoire, d’étudier les processus de syncrétisme culturel, les arrangements normatifs et les bricolages identitaires chez les descendants de migrants, d’étudier les processus de classification et de désignation des groupes sociaux entre eux et puis de relier la question des normes de type culturel avec celle de l’intégration socio-économique, c’est-à-dire de renverser le préjugé ordinaire d’une culture réifiée et première qui déterminerait ensuite des "problèmes d’intégration" pour comprendre au contraire comment les processus d’exclusion et de ségrégation scolaires, économiques, politiques, sociaux et spatiaux entravent le métissage culturel et l’acculturation inhérents à la dynamique migratoire, comment ces exclusions et ces ségrégations provoquent en retour des replis identitaires et des conflits de normes".

Pour rappel, cette analyse concerne le point du programme suivant :
- questionnement : Peut-on concilier diversité culturelle et intégration sociale ?
- notion : Acculturation, assimilation, multiculturalisme, discrimination
- Indications complémentaires : Partant du constat de l’existence d’une pluralité de cultures au sein d’une même société, on s’interrogera sur les effets possibles du processus d’acculturation. On montrera que l’intégration par assimilation des groupes ethniques minoritaires a pour conséquence un appauvrissement de la diversité culturelle, tandis qu’à l’inverse le repli des cultures sur elles-mêmes peut générer une fragmentation de la société. On cherchera à dépasser cette opposition en présentant les analyses qui essaient de concilier la reconnaissance des différences culturelles et le respect de valeurs communes.

Apses.org | Association des Professeurs de Sciences Économiques et Sociales