La lettre de l’Apses sur la réforme des lycées (Janvier 2011)

Edito

La réforme des lycées qui se met en place progressi vement depuis la rentrée se traduit par des changements inquiétants pour les SES : pert es horaires de 25% de la seconde à la terminale, disparition du cadrage national des dédoublements, nouveaux programmes qui réorientent profondément les finalit és de notre enseignement et nos pratiques pédagogiques, déstabilisation de la série ES par la suppression des options langues, mathématiques et science politique notamme nt. La mobilisation de l’APSES et des professeurs de S ES a été forte, mais pas suffisante pour obtenir les concessions nécessaires, face à un Ministère et à un groupe d’experts de plus en plus éloignés des enseignants et de leur s élèves. La mobilisation doit donc s’amplifier en 2010-2011, aussi bien sur les structures que sur les contenus d’enseignement. Il nous faudra continu er d’enrichir encore et toujours notre répertoire d’actions collectives, développer nos réseaux au sein du monde éducatif, universitaire, médiatique et politique. Nous devons rester fidèles à notre expertise pédago gique, maintenir la visée émancipatrice de notre enseignement dans nos classe s et continuer à construire collectivement nos pratiques pédagogiques. Les fina lités citoyennes que nous défendons sont plus que jamais pertinentes. Elles d oivent vivre et croître dans nos classes quelles que soient les velléités de ceux qu i voudraient les voir disparaître.

Marjorie Galy, présidente de l’APSES

Apses.org | Association des Professeurs de Sciences Économiques et Sociales