articles de ce dossier
articles de la même rubrique

Économie : « un programme encyclopédique » (Revue de presse)

La Voix du Nord, édition du jeudi 24 juin


Face à la fronde des professeurs de sciences économiques et sociales (SES), le ministère a revu sa copie s’agissant de la réforme du programme des premières qui doit entrer en vigueur à partir de 2011.

« Un tour de passe-passe », selon Marjorie Galy, présidente de l’Association des professeurs de SES, qui regroupe 1 400 professeurs soit près du tiers des enseignants de cette discipline.

« Les gros défauts de la réforme demeurent et le programme reste encyclopédique : des notions disparaissent physiquement de la liste au programme mais elles seront toujours à aborder en classe. » L’APSES reproche aussi le strict cloisonnement entre les matières (entre l’économie, la sociologie et la politique). « L’idée de la réforme est d’évoquer la matière par des notions et non plus par des questions, on désincarne, on met en avant l’économie standard comme si l’économie était une science exacte et on supprime tout ce qui fait débat. C’est complètement aseptisé et on va ennuyer les élèves. Au final, plus qu’un changement de programme, c’est un démantèlement de la discipline », estime la présidente.

Le choix proposé aux élèves de seconde (1), dès la rentrée prochaine, ne satisfait pas non plus l’association. « Pourquoi ne pas avoir intégré les SES au tronc commun ? Au lieu de ça, on crée une matière – économie et gestion – qui fait concurrence aux SES, une discipline qui fonctionne pourtant très bien. On perd en volume horaires et on supprime les enseignements par petits groupes. »

(1) 1 h 30 d’économie/semaine : « SES » ou « principes fondamentaux de l’économie et gestion ».

Apses.org | Association des Professeurs de Sciences Économiques et Sociales