articles de ce dossier
articles de la même rubrique

Communiqué de presse de l’APSES du 3 juin 2010 : Programme de SES en 1ère : une proposition de l’APSES pensée pour les élèves

Le Ministère de l’Education Nationale a présenté jeudi 27 mai le projet de nouveau programme de Sciences Economiques et Sociales (SES) en classe de première, qui dénature l’enseignement de SES : le résultat est un projet encyclopédique, qui relègue à la marge les enjeux économiques et sociaux contemporains, occulte les débats internes à chaque science sociale, et impose un cloisonnement disciplinaire inadapté pour répondre à la curiosité d’élèves de 16 ans.

L’APSES a appelé à l’abandon de ce projet de programme, qui ne répond pas aux objectifs d’une formation générale et citoyenne au lycée. En conséquence, dans le cadre de la consultation initiée par le Ministère, l’APSES a décidé de rendre publique sa propre proposition de programme. Ce programme n’a pas prétention à représenter un programme « idéal ». Il respecte cependant plusieurs principes essentiels qui doivent gouverner l’élaboration de tout programme de SES.

1. Un programme qui n’oublie pas les élèves et évite l’encyclopédisme

Le programme proposé par l’APSES n’oublie pas qu’il est destiné avant tout à des élèves de 16 ans. Il fait donc explicitement référence aux questions de pédagogie, aux méthodes et compétences que les élèves pourront mettre en œuvre pour s’approprier les savoirs des sciences sociales (démarche d’investigation par la réalisation d’enquête par questionnaire, utilisation de tableur pour l’approfondissement des savoir-faire statistiques, repérer une corrélation, raisonnement « toute chose égale par ailleurs » ...). Le nombre de notions et de chapitres a également été considérablement réduit pour donner aux élèves le temps nécessaire aux apprentissages : le programme de l’APSES comporte 70 notions et 20 chapitres (contre près de 170 notions et 38 chapitres dans le projet du groupe d’experts).

2. Un programme qui se saisit des questions contemporaines

Le programme proposé par l’APSES réintroduit ce qui fait le succès de l’enseignement des SES depuis plus de 40 ans dans la classe et dans la réussite post-baccalauréat des élèves : aborder des questions contemporaines afin de donner du sens aux apprentissages des raisonnements et notions. Les élèves de première seront ainsi amenés à étudier les questions des inégalités hommes/femmes, des explications du vote, des politiques de relance ou de rigueur, des politiques de redistribution… Comment expliquer que ces questions, présentes dans le précédent programme, aient été considérablement minorées par le groupe d’experts lorsqu’on sait qu’elles permettent à la fois aux élèves de s’approprier les savoirs ambitieux des sciences sociales et de devenir des citoyens plus éclairés ?

3. Un programme qui redonne leur place à l’ensemble des sciences sociales

Le programme proposé par l’APSES présente l’entreprise à la fois comme une unité de production, mais également comme un lieu où se nouent des relations sociales. Il présente l’économie de marché ou les interventions de l’Etat, sans oublier qu’elles procèdent d’une construction historique, sociale et politique. Contre un enseignement de l’économie qui se ferait sans lien avec la sociologie et d’autres sciences sociales, ce programme tente de mettre en avant la fécondité de leur croisement dès qu’il est pertinent, sans dogmatisme.

L’APSES appelle tous les enseignants de SES et tous les partenaires de l’Education à se prononcer sur la pertinence de sa proposition de programme. Elle organise à cet effet une consultation comparative en ligne sur son site afin de prouver aux membres du groupe d’experts et au Ministère, que le projet officiel est contesté par une majorité de professeurs de SES et au-delà.

Il appartient donc aujourd’hui au Ministère de prendre en compte au plus vite les demandes exprimées par la communauté éducative concernant l’enseignement des sciences économiques et sociales. En l’absence d’une réaction appropriée, l’APSES appellera tous les enseignants de SES à la désobéissance pédagogique en n’appliquant pas le programme du Ministère.

Contacts :

Président : Sylvain DAVID sylvain.david3@free.fr / 06 75 81 40 37 Vice-présidente : Marjorie GALY marjorie.galy@wanadoo.fr / 06 62 22 04 35 Secrétaires généraux : Renaud Chartoire - chartoire@aol.com Rémi Jeannin - jeannin.remi@gmail.com

Apses.org | Association des Professeurs de Sciences Économiques et Sociales