articles de la même rubrique

Appel aux représentants de la Nation : Les lycéens ont besoin de Sciences Economiques et Sociales

Cet "Appel aux représentants de la Nation" va être envoyé à tous les députés et sénateurs. Il a d’ores et déjà été remis en main propre aux 6 députés venus à la rencontre de la manifestation de l’APSES le mercredi 31 mars 2010. Il sera enfin diffusé lors de la conférence de presse - rencontre au sénat le 7 avril prochain.

En demandant au Ministre Christian Fouchet d’introduire un enseignement de Sciences Economiques et Sociales au lycée en 1966, le Général de Gaulle voyait la nécessité d’élever le niveau de culture économique, sociologique et politique des citoyens pour mieux comprendre la rapidité des évolutions du monde contemporain dans toutes ses dimensions. Pourtant, la réforme du lycée portée par le Ministre Luc Chatel remet brutalement en cause la place et le contenu de cet enseignement et la série ES du baccalauréat, en dépit du satisfecit global que lui décernait le Rapport de Richard Descoings en 2009. Si le Ministre a accepté récemment de faire un geste concernant le contenu du programme de seconde, il n’a en revanche rien changé à la diminution drastique des horaires de SES en seconde (- 50% !) et au nouveau statut d’« enseignement exploratoire » optionnel alors qu’il déclare que l’économie doit entrer dans le cursus de tous les élèves. Compte tenu de l’importance pour les élèves de pouvoir se saisir des enjeux contemporains avec la distance que permettent les démarches économiques et sociologiques, compte tenu de l’importance de cet enseignement dans la série ES (deuxième bac en termes d’effectifs), compte tenu de son absence au collège, il est anormal que cet enseignement demeure optionnel en seconde et soit réduit à 90 minutes par semaine. Les professeurs de Sciences Economiques et Sociales vous demandent, en tant que représentants de la Nation, de prendre en compte la nécessité de donner une formation en Sciences Economiques et Sociales à tous les futurs citoyens au moins une année au cours des sept années de scolarité dans le secondaire et avec un horaire qui permette de mettre en œuvre ces finalités. Au delà de la seconde, ils vous demandent également de soutenir la série Economique et Sociale dans le cycle terminal, une série qui a démontré en 40 ans sa capacité à attirer et faire réussir les élèves.

En vous associant aux près de 9 000 citoyens (dont plus de 900 universitaires et chercheurs) qui ont déjà signé l’Appel pour une généralisation de l’enseignement de Sciences Economiques et Sociales au lycée, vous pouvez apporter un soutien à cette démarche. Mais la réforme du lycée portée par Luc Chatel est aussi la première réforme d’envergure du Lycée mise en place par décrets, sans vote ni même discussion au parlement. En tant que parlementaires, vous pouvez manifester votre soutien à une formation intellectuelle qui permette aux futurs citoyens de participer pleinement aux débats démocratiques en demandant à ce que la représentation nationale soit associée à ces décisions.

Apses.org | Association des Professeurs de Sciences Économiques et Sociales