Question écrite du député Danièle Hoffman-Rispal

Mme Danièle Hoffman-Rispal attire l’attention de M. le ministre de l’éducation nationale sur la nécessité de revoir le programme de seconde en sciences économiques et sociales. Parvenant à faire l’unanimité (lycées, enseignants et universitaires) contre lui, le projet soumis à consultation devrait en effet connaître des modifications substantielles afin de rassurer la communauté éducative, mais aussi d’assurer un enseignement des sciences économiques et sociales de qualité. Favorisant trop les sciences économiques au détriment des sciences sociales, réduit à 1h30 d’enseignement par semaine et exclu du tronc commun, le programme de seconde en sciences économiques et sociales n’est pas à la hauteur de l’ambition portée par la réforme du lycée. Il apparaît au minimum nécessaire de porter à 3 heures la durée d’enseignement (facilité accordée à d’autres enseignements d’exploration) et de dédoubler le programme de sciences économiques et sociales de la classe de seconde. Alors que le rapport Guesnerie recommandait d’utiliser les méthodes d’analyse de la science économique et de la sociologie afin de contribuer à une formation citoyenne et de mieux comprendre les défis qui traversent le champ de l’économique et du social, le programme actuel a choisi de manière contestable de faire l’impasse sur des mots aussi importants que chômage, pouvoir d’achat ou salaire. Il n’est pas trop tard pour rectifier le tir et rédiger de meilleurs programmes. Il semble pour cela nécessaire qu’un délai supplémentaire soit donné à la rédaction des programmes. (février 2010)

Apses.org | Association des Professeurs de Sciences Économiques et Sociales