articles de ce dossier
articles de la même rubrique

L’ombre de Michel Pébereau plane sur le Haut Conseil de l’Education... et sur les SES !

Extrait de l’expresso/Café pédagogique du 15 décembre 2009

Mais ce sont les SES et , à un moindre titre, l’ECJS, qui sont dans le collimateur du Haut conseil. Il "approuve la mesure qui dissocie l’économie des sciences sociales et préconise que soient fixés, dans chacune de ces deux disciplines, des objectifs en termes de compétences à acquérir, ce qui rendra nécessaire la révision des programmes de SES et le remaniement des supports pédagogiques utilisés. Pour l’économie comme pour les sciences sociales, l’enseignement doit se concentrer sur l’apprentissage des fondamentaux, c’est-à-dire des outils conceptuels et analytiques qui en constituent le socle, afin de donner aux élèves une vision plus scientifique de ces disciplines et d’instaurer dans ces domaines une continuité avec l’enseignement supérieur qui n’existe pas aujourd’hui". On ne saurait démolir davantage cet enseignement, invité à se recadrer ou à accepter de voir ses supports pédagogiques "remaniés". Quant à l’ECJS, le HCE souhaite "qu’en classe de première et de terminale, la demi-heure hebdomadaire consacrée à l’ECJS (éducation civique, juridique et sociale) (soit) intégrée aux autres enseignements". Au risque de la voir disparaître…

L’avis du HCE

Site du HCE

Apses.org | Association des Professeurs de Sciences Économiques et Sociales