Question écrite du député du Haut-Rhin Éric STRAUMANN

Type de questions : Question écrite Déposée auprès du groupe UMP

Votre question est crée sous l’index : 38-65517

Texte déposé : M. Éric Straumann attire l’attention de M. le ministre de l’éducation nationale sur le projet de réforme du lycée. Parmi les nombreuses mesures envisagées, l’une concerne la place qui est faite aux Sciences Economiques et Sociales (SES). Le projet actuel place les Sciences Économiques et Sociales en position « d’enseignement d’exploration » restreint à un enseignement d’1h30 par semaine en classe de seconde, c’est-à-dire un horaire en recul de près de 50% de l’offre actuelle. Cette situation interpelle plusieurs enseignants de cette matière, notamment en terme d’orientation des élèves. Une orientation « plus ouverte » et « plus juste » devrait permettre à tous les élèves de seconde de s’approprier les disciplines majeures de la série qu’ils seront amenés à choisir. Mais comment procéder à un choix éclairé d’orientation en fin de seconde si la matière principale de la série Economique et Sociale (ES) n’a été abordée que par une minorité d’élèves ? Les Sciences Economiques et Sociales sont par ailleurs fondamentales pour la formation citoyenne des lycéens en ce qu’elles donnent des clés de compréhension aux lycéens concernant les principaux enjeux économiques et sociaux contemporains en mobilisant principalement les apports de la science économique, de la sociologie et de la science politique. Les élèves travaillent ainsi sur des sujets aussi divers que la mondialisation, l’entreprise, le marché, le financement de l’économie, l’égalité des chances, la mobilité sociale, les conflits sociaux, la croissance économique, le chômage, l’organisation du travail, les évolutions de la famille, les inégalités hommes-femmes, l’intégration sociale. Cette matière est ainsi essentielle pour la bonne compréhension, par de futurs citoyens, des mécanismes économiques et sociaux. Aussi il lui demande-t-il, au moment où se construit le lycée du XXIe siècle, si tous les lycéens pourront suivre, en classe de seconde, un enseignement annuel et obligatoire de sciences sociales ?

Apses.org | Association des Professeurs de Sciences Économiques et Sociales