Question du député de Châlons-en-Champagne Bruno BOURG-BROC

Bruno BOURG-BROC interroge M. le Ministre de l’Education nationale sur l’avenir de l’enseignement des Sciences Economiques et Sociales au sein de l’enseignement secondaire. En effet, lors de la présentation du projet de réforme du lycée, le 23 octobre dernier, les Sciences Economiques et Sociales ont été présenté comme un statut optionnel « d’enseignement d’exploration ». Cela restreindrait son enseignement à 1h 30 par semaine, au lieu de 2h30 par semaine actuellement en classe de seconde. Les Sciences Economiques et Sociales, discipline permettant d’enseigner les principaux enjeux économiques et sociaux, notamment par l’apport de la science économie, de la sociologie et de la science politique, est une option suivie par 43% des élèves de seconde actuellement. De plus, la crise actuelle ainsi que la complexité croissante des sociétés dans lesquelles nous vivons montrent combien la compréhension des mécanismes économiques et sociaux est essentielle pour la formation des futurs bacheliers. Alors qu’il est souhaité pour une orientation plus ouverte, plus progressive et plus juste pour les élèves de seconde dans leurs choix de filières lycéennes, Bruno BOURG-BROC demande à M. le Ministre de l’Education Nationale, de lui confirmer si la place réservée aux Sciences Economiques et Sociales sera toujours aussi importante pour la formation citoyenne des élèves de seconde.

Apses.org | Association des Professeurs de Sciences Économiques et Sociales