Mode d’emploi des régionales

Institutionnellement

- Pour monter ou faire tourner une régionale il faut un trésorier et un responsable de régionale. Le bureau régional peut évidemment, et c’est souhaitable, être élargi. Rennes ou Nice fonctionnent ainsi.

- Le trésorier encaisse les chèques d’adhésion et s’occupe régulièrement des reversions au trésorier national. Il tient le compte bancaire de la régionale. Il établit le bilan financier de la régionale une fois par an.

- Les membres du Comité Directeur, au prorata du nombre d’adhérents régionaux (1 membre par tranche de 35 adhérents) sont en général des membres du bureau, là aussi on peut imaginer une rotation (env. 3 Comités Directeurs par an -les frais de déplacements sont évidemment intégralement remboursés pour les membres du CD-).

- Le bureau de la régionale se réunit 2 à 3 fois par an (en début d’année et avant l’AG pour discuter et voter les rapports) au minimum ; chez un collègue, dans un lycée, dans un troquet... On y fait le point de la situation régionale et nationale, on y échange analyses et points de vue, on y prépare les initiatives locales et le prochain bulletin, on se retrouve et socialise les jeunes collègues...

Convivilialité et travail de terrain

- Les régionales qui ont le plus d’adhérents sont des régionales où un travail de terrain est possible, où la convivialité et l’amitié, l’entraide et l’interconnaissance fonctionnent à plein, où les membres du bureau s’investissent dans la formation continue ou à l’IUFM, où des rapports constructifs avec l’IPR sont possibles (préparation du PAF, confection des sujets d’oraux, harmonisation bac etc). Pour faire adhérer il faut être sur le terrain auprès des collègues, à l’écoute. Il faut aussi prendre la parole au nom de l’Apses dans les réunions institutionnelles ou PAF afin de présenter l’association et son travail.

Base de données et publications

- Un point stratégique pour l’implantation à long terme est la constitution d’une base de données (Nom, lycée, adresse mail) des collègues de l’académie. En général les IPR ou les rectorats refusent de la donner. Certaines académies, à l’image de celle de Strasbourg (petite académie) mènent régulièrement une enquête par téléphone, lycée par lycée, pour connaître les noms des collègues. L’adresse email académique est ensuite assez facile à reconstituer. Il faut également, profiter des stages PAF pour faire connaître le travail de l’Apses et "récupérer" les coordonnées de nouveaux collègues.

- Les régionales de Dijon, Paris, Grenoble, Aix-Marseille, Strasbourg confectionnent 1 à 3 fois par an un bulletin régional, généralement envoyé par courrier ou mail à tous les collègues (ou lycées) de l’académie, parfois seulement aux adhérents. Il reprend les axes nationaux et informe sur la vie de la régionale.

Interlocuteur privilégié

Chaque régionale de l’Apses se doit d’être l’interlocuteur privilégié des collègues en cas de difficultés locales dans les établissements ou vis-à-vis de l’inspection. L’Apses régionale s’attache à rencontrer régulièrement l’IPR pour faire remonter les besoins de formation (PAF) et s’assurer du respect des bonnes modalités de correction au bac où des visites d’inspection.

Stages ou événements régionaux

Le partenariat avec l’OFCE notamment mais aussi les contacts avec les universitaires locaux doivent être utilisés pour l’organisation de stages PAF (en collaboration avec l’IPR-rectorat), de stages Apses régionaux (couverture syndicale nécessaire) ou de Cafés Sciences Sociales . Ainsi, Nice, Aix-Marseille, Rennes, Lyon, Strasbourg-Besançon ont organisé des stages régionaux réussis ces dernières années.

En dehors de stages à destination des collègues de l’académie, des conférences peuvent également être organisées, en collaboration avec la ville (Rennes) ou la bibliothèque municipale (Strasbourg).

Café Sciences Sociales

La régionale de Paris est passée maître dans l’organisation des fameux cafés Sciences sociales du dimanche matin. Ingrédients : un troquet, des universitaires, des élus, une affiche, un animateur et une question qui fait débat. L’avantage des cafés est d’être ouverts, au-delà des seuls prof de SES, aux élèves, élus et citoyens qui sont aussi conviés et concernés. Ils participent au rayonnement des SES.

L’Apses fait son cinéma

Partenariat avec un cinéma d’Art et Essai en général, 3 films sélectionnés par an, un tarif préférentiel pour les classes, une programmation sur commande en matinée. Projection à horaires fixes et séances publiques par ailleurs. Voir l’exemple de Strasbourg.

S.E.L. de S.E.S.

SEL comme système d’échange local. On choisit un thème (introduction de seconde, jeux SES, images et SES, le meilleur TD etc), un lieu accueillant (la maison d’un collègue, un lycée, un bar...) et on mutualise ses supports mais surtout les expériences pédagogiques : Grenoble a inventé le concept, Strasbourg l’a imité.

Apses.org | Association des Professeurs de Sciences Économiques et Sociales