articles de la même rubrique

Lettre à la Ministre concernant la résorption du nombre d’enseignants non-titulaires en SES

Créteil, le 12 mai 2015 A Madame la Ministre de l’Education nationale,

Copie à Madame Agathe Cagé, conseillère de la Ministre de l’éducation nationale, en charge du second degré, des programmes et de l’évaluation des élèves, aux présidents de jurys des concours de SES : M. Marc Montoussé, doyen de l’Inspection générale de SES, M. Frédéric Carluer, Inspecteur général de SES, M. Marc Pelletier, Inspecteur général de SES, M. Philippe Deubel, IA-IPR de SES.

Objet : résorption du nombre d’enseignants non-titulaires en Sciences économiques et sociales

Madame la Ministre,

L’APSES souhaite attirer votre attention sur la nécessité à résorber le nombre d’enseignants non-titulaires en Sciences économiques et sociales. Notre discipline se caractérise en effet depuis maintenant de nombreuses années par un taux d’enseignants non-titulaires près de deux fois supérieur à la moyenne des autres disciplines. Selon les services statistiques du Ministère, 7.6% des enseignants de SES en lycée public étaient ainsi non-titulaires en 2013-2014, contre seulement 4,2% pour l’ensemble des disciplines générales du lycée général et technologique.

Si, depuis 2013, a été mis en place, à juste titre, un concours réservé, destinés à certains agents contractuels remplissant des conditions d’ancienneté, force est de constater que cela sera insuffisant à combler le déficit d’enseignants titulaires constaté dans notre discipline (19 postes offerts ont ainsi été non pourvus lors des sessions 2014 et 2015 du CAPES réservé, notamment du fait d’un nombre insuffisant de candidats répondant aux critères réglementaires d’inscription).

Aussi l’APSES vous demande-t-elle que puisse, d’une part, être établie une liste complémentaire aux concours d’enseignement en SES (dès la session 2016 pour le CAPES externe, et à compter de la session 2017 pour le CAPES interne), et, d’autre part, que le nombre de postes offerts à compter de la session 2017 des CAPES interne et externe, et corrélativement des agrégations interne et externe, puisse être augmenté (notamment en incluant les 19 postes budgétisés non pourvus lors des sessions 2014 et 2015 du CAPES réservé).

Les Sciences économiques et sociales font partie des disciplines qui attirent chaque année de nombreux candidats qui ont toutes les qualités pour devenir enseignants. Certains manquent de peu l’admission alors même que les besoins en enseignants titulaires ne sont pas pourvus. La prise en compte de nos propositions serait à même de contribuer efficacement à l’objectif de 60.000 recrutements dans l’Education nationale au long du quinquennat.

Nous espérons donc vivement que vous saurez prendre en considération nos propositions, et nous tenons prêts à échanger avec vos services sur ces questions. Dans l’attente, nous vous prions de croire, Madame la Ministre, en l’expression de notre dévouement au service public d’Education nationale.

Erwan Le Nader, Président de l’APSES

Apses.org | Association des Professeurs de Sciences Économiques et Sociales