articles de la même rubrique

Courrier de l’APSES au Directeur de l’ONISEP

Créteil, le 3 décembre 2015

Monsieur le Directeur de l’ONISEP, cher collègue,

L’association des professeurs de sciences économiques et sociales (APSES) est très étonnée par le contenu de la dernière brochure ONISEP destinée aux élèves de seconde et à, leurs familles. Tout comme la brochure « Après la troisième » pour laquelle nous avions attiré votre attention en mai dernier, le guide 2015 « Après la seconde générale et technologique » présente des informations sur les débouchés des différentes séries qui nous semblent de nature à biaiser les choix d’orientation au détriment de la série ES du lycée. En effet, on peut y lire pour le bac ES :

Poursuites d’études

Votre profil généraliste vous permet d’envisager une poursuite d’études dans des domaines très variés : sciences humaines, sciences sociales, sciences économiques et sciences politiques ; droit, lettres, langues… Les domaines du commerce ou de la gestion vous sont également accessibles. Par exemple, vous pouvez entrer en licence administration économique et sociale (AES) puis continuer en master droit ou sciences humaines. D’autres bacheliers font le choix de s’orienter en prépa économique ou littéraire, ou encore en DUT ou en BTS tertiaires.

Perspectives professionnelles

Comme son nom l’indique, le bac ES prépare plus particulièrement aux métiers de l’économie et du social. La gestion, la comptabilité, les métiers de la banque et des assurances, la vente et la distribution, les ressources humaines, le droit, l’immobilier et l’enseignement sont donc les principaux débouchés de cette filière.

tandis que pour le bac L on trouve :

Poursuites d’études

Votre profil littéraire s’adapte parfaitement à des études universitaires (licence, master…) dans des domaines variés tels que les lettres et les langues, l’art, les sciences humaines et sociales, le droit. Par exemple, vous pouvez vous inscrire en licence de langues, littératures et civilisations étrangères (LLCE), puis vous spécialiser en métiers de la traduction. Voie d’accès par excellence aux écoles normales supérieures (ENS), aux écoles de commerce ou encore à l’École des chartes… les prépas littéraires et économiques sont également prisées par les bacheliers L. Vous pouvez également préparer les concours des écoles de journalisme. Enfin, vous pouvez opter pour un BTS ou un DUT, pour vous orienter vers les secteurs du tourisme, de la communication, des carrières juridiques ou sociales.

Perspectives professionnelles

Les débouchés se situent dans l’enseignement et les métiers de l’information et de la communication, la documentation, les bibliothèques, le journalisme, l’édition, la traduction et l’interprétariat, voire la publicité… Sans oublier l’art et la culture (graphisme, design, architecture, culture, patrimoine, audiovisuel, théâtre, musique et danse). Les littéraires peuvent aussi s’orienter vers les métiers du droit, des ressources humaines, du marketing ou du tourisme… Les secteurs du paramédical, de l’animation et du social leur sont également ouverts, de même que la fonction publique

Il paraît ainsi surprenant que les poursuites d’études en classes préparatoires économique et sociale (ECE ou B/L) soient mentionnées pour le bac L, qui ne constituent que 9% des étudiants de la CPGE BL, alors que les bacheliers ES forment le tiers de ces étudiants. Il en est de même pour la CPGE EC, prioritairement ouverte aux élèves de série ES (EC voie économie) ou S (EC voie scientifique).

De même, il aurait paru logique d’inclure dans les poursuites d’études possibles pour les bacheliers ES l’accès aux écoles normales supérieures (ENS), aux écoles de commerce ou encore à l’École des chartes. En ce qui concerne les perspectives professionnelles, nous sommes surpris de ne pas voir mentionnés comme possibilité pour les titulaires d’un baccalauréat ES les secteurs du tourisme, de la communication, des carrières juridiques ou sociales.

Enfin, pourquoi n’avoir mentionné le journalisme que comme débouché de la seule série L et non de la série ES, alors que les étudiants des grandes écoles de journalisme sont principalement issus du bac ES ? En effet, 45 % des étudiants qui entrent chaque année dans l’une des 14 grandes écoles de journalisme reconnues par la profession sont issus du bac ES (35% de L, 18 % de S, 2 % d’autres baccalauréats).

Nous savons l’importance de vos publications à la fois directement pour les familles, mais également pour les enseignants et les conseillers d’orientation- psychologues, aussi sommes-nous confiants que vous saurez corriger la présentation des débouchés et poursuites d’études à l’issue du bac ES, que vous connaissez bien, afin de permettre que les élèves formulent des choix d’orientation mieux éclairés.

Pour l’association des professeurs de sciences économiques et sociales (APSES), Le Président, Erwan Le Nader

La réponse de l’ONISEP

Apses.org | Association des Professeurs de Sciences Économiques et Sociales