articles de la même rubrique

Créer un enseignement de « Connaissance du monde économique et professionnel » ? Plutôt développer une véritable culture économique et sociale ! (communiqué)

Dans un récent rapport « d’évaluation des partenariats entre le monde éducatif et le monde économique en faveur de l’insertion professionnelle des jeunes », les Inspections générales des affaires sociales, des finances, de l’éducation nationale et de la recherche, préconisent la création, en classe de première et de terminale en lycée général et technologique (hors séries ES et STMG), d’un enseignement optionnel de « Connaissance du monde économique et professionnel ».

Cet enseignement viserait à « comprendre le monde économique et professionnel, son fonctionnement, les différentes organisations qui le composent » et serait « indifféremment assuré par les professeurs de sciences économiques et sociales et d’économie et gestion », voire « les professeurs d’histoire-géographie, de philosophie et de Sciences et Techniques de l’Ingénieur ».

Un objectif restrictif d’insertion des jeunes par la seule connaissance du monde professionnel

L’insertion professionnelle représente une préoccupation majeure du système éducatif, mais il est plus qu’hasardeux d’attribuer les difficultés actuelles d’insertion des jeunes à une supposée méconnaissance du monde professionnel par les lycéens. Sans oublier le risque d’évacuer les autres objectifs éducatifs, à commencer par l’accompagnement de la citoyenneté et la formation de l’esprit critique, dont la période actuelle rappelle douloureusement l’importance.

Pour le développement d’une véritable culture économique et sociale grâce aux sciences économiques et sociales

L’APSES considère que le lycée doit promouvoir une culture économique et sociale large. C’est en dotant les lycéens d’éléments de réflexion critique sur les grandes problématiques des sociétés contemporaines (inégalités de genre, croissance, culture, mondialisation, politiques économiques et sociales, etc.) grâce à des sciences sociales plurielles que l’on atteindra au mieux les objectifs de développement de la citoyenneté des élèves, de leur culture et de leurs raisonnements scientifiques. Tous trois sont les éléments essentiels et indissociables d’une insertion sociale et professionnelle réussie.

L’APSES renouvelle donc ses demandes de développement de l’enseignement des SES au lycée :

- En généralisant l’enseignement des SES en classe de seconde générale et technologique dans des conditions revalorisées – le statut actuel d’enseignement optionnel limité à 1h30 par semaine, le plus souvent en classe entière, s’avérant nettement insuffisant

- En proposant de manière optionnelle un enseignement de SES en classe de 1ère et terminale au-delà des seuls élèves de la série ES.

Apses.org | Association des Professeurs de Sciences Économiques et Sociales