articles de ce dossier

Quelques précisions sur les critères de sélection en PRÉPAS économiques et commerciales (CPGE)

IWaquet@aol.com

Quelques précisions sur les critères de sélection en prépas économiques et commerciales.

1- Les CPGE économiques sont des classes sélectives qui nous obligent à établir des critères de sélection et à classer les élèves. C’est compliqué et difficile. Pour prendre l’exemple de mon lycée (Janson de Sailly à Paris, CPGE économique et commerciale) où les résultats aux concours sont plutôt bons (un tiers environ des élèves intègrent HEC, ESSEC ou l’ESCP) nous recevons tous les ans 2000 dossiers pour 48 places.

2- Nous procédons de deux façons : * une formule qui donne un premier classement et qui combine le rang dans la classe avec les notes obtenues (formule que nous avons établie progressivement et que nous modifions tous les ans) * une étude par deux fois deux collègues qui classent les élèves en quatre groupes A, B, C, non classés. Là nous tenons compte des notes et des classements mais beaucoup des appréciations des enseignants et nous essayons d’évaluer le potentiel des élèves. Autant dire que les appréciations des collègues, ainsi que celle du proviseur sur l’élève et du niveau de la classe (apprécié aussi par le proviseur) sont importantes, sans être pour autant déterminantes. Il s’agit d’une appréciation qualitative. Il y a des dossiers pour lesquels nous avons un vrai coup de foudre. * nous combinons ces deux critères et nous classons environ 300 élèves. Le dernier pris est généralement classé vers 220.

3- Nous privilégions plutôt des lycées géographiquement assez proches : Paris, banlieue, régions proches. Un très bon élève d’un lycée de banlieue sera pris.

4- Nous prenons des élèves qui n’ont pas la spé maths à condition qu’ils soient bons en maths. Le problème c’est qu’il y a 8 heures de maths et que les maths ont un coefficient élevé aux concours (souvent identique à celui de l’éco). Un élève trop moyen en maths risque de ne pas suivre et de se décourager. Il faut un niveau minimum et ne pas détester les maths. On peut être reçu aux concours avec un 8 en maths (mais pas un 2) et être reçu dans une parisienne si on compense avec l’éco, la philo, le français, les langues.

5- Il est impératif pour les élèves de faire des choix cohérents : demander HIV et Janson uniquement c’est risquer de ne rien avoir. Il faut donc demander une palette de lycée de niveau différent. Certaines prépas ont du mal à recruter et seraient très heureuses d’avoir plus de candidats.

6- Il est fortement conseillé de venir aux journées portes ouvertes pour rencontrer profs et élèves et avoir une idée sur le lycée que l’on peut envisager.

IWaquet@aol.com

Apses.org | Association des Professeurs de Sciences Économiques et Sociales