articles de la même rubrique

Courrier de l’APSES au Directeur de l’ONISEP

Strasbourg le 11 mai 2015

Monsieur le Directeur de l’ONISEP, cher collègue,

L’association des professeurs de sciences économiques et sociales (APSES) est très étonnée de la brochure ONISEP intitulée « Après la 3ème » (édition 2015) qui présente des informations à destination des élèves et de leurs familles semblant de nature à biaiser leurs choix d’orientation au détriment de la série ES du lycée. En effet, en page 9, on peut y lire

Poursuite d’études du bas ES :

Principalement à l’université, en licence de droit-sciences politiques, sciences humaines et sociales, sciences économiques et gestion, administration économique et sociale (AES), langues, mais aussi en DUT, classes prépa, écoles de commerce et écoles spécialisées.

Débouchés

Dans l’enseignement, le droit, la gestion, la comptabilité, le commerce, la communication, le social...

tandis que pour le bac L on trouve

Poursuite d’études du bac L :

Principalement à l’université, en licence de lettres, langues, arts, philosophie, sciences politiques, droit, sociologie, histoire… mais aussi en classes prépa, écoles de commerce et écoles spécialisées.

Débouchés

Dans l’enseignement, le droit, l’édition, la communication, la publicité, le journalisme, le tourisme, les métiers de la culture et du social, la traduction, l’interprétariat…

Il paraît ainsi surprenant que les poursuites d’études universitaires en sociologie ne soient mentionnées que pour le bac L et non pour le bac ES, alors que, comme vous le savez, les bacheliers ES sont les seuls bacheliers généraux à avoir de la sociologie dans leur cursus (lors des cours de sciences économiques et sociales).

De même il aurait paru logique de mentionner également les facultés d’histoire comme débouché des bacheliers ES, étant donné à la fois les orientations effectives constatées et le poids important de cette discipline au baccalauréat ES (coef. 5).

Enfin, pourquoi n’avoir mentionné le journalisme comme débouché de la seule série L et non de la série ES, alors que les étudiants des grandes écoles de journalisme sont principalement issus du bac ES ? En effet, 45 % des étudiants qui entrent chaque année dans l’une des 14 grandes écoles de journalisme reconnues par la profession sont issus du bac ES (35% de L, 18 % de S, 2 % d’autres baccalauréats).

Nous savons l’importance de vos publications à la fois directement pour les familles, mais également pour les enseignants et les conseillers d’orientation- psychologues, aussi sommes-nous confiants que vous saurez corriger la présentation des débouchés et poursuites d’études à l’issu du bac ES, que vous connaissez bien, afin de permettre que les élèves formulent des choix d’orientation mieux éclairés.

Pour l’association des professeurs de sciences économiques et sociales (APSES), La Présidente, Marjorie Galy

Apses.org | Association des Professeurs de Sciences Économiques et Sociales