Choisissez la bonne classe, pas le mauvais classement !

Site prépaBL publié le 2012-02-17


A lire aussi en ligne sur le site des prépa BL

Choisissez la bonne classe, pas le mauvais classement !

Pour les lycéens et étudiants soucieux de bien choisir leur classe préparatoire, il est vital d’obtenir une information de qualité. On trouve sur le site de l’Etudiant un classement qui semble fournir de manière synthétique les résultats des différentes classes préparatoires littéraires, notamment les B/L. Comme souvent, le diable est dans les détails. Ce classement souffre de nombreux défauts et au final classe... n’importe quoi et n’importe comment.

- Primo, il calcule un taux d’intégration global dans les écoles de la banque d’épreuves B/L. Or celle-ci permet d’accéder à des écoles plus ou moins sélectives. Indépendamment des qualités propres à chaque école, il est délicat de mettre sur un même plan des écoles pour lesquelles le nombre de places proposées au concours et le nombre de candidats varient considérablement...

- Deuxio, ce calcul aboutit à considérer comme un échec le fait de choisir de cuber. En effet, un étudiant qui se donne un deuxième essai pour tenter des concours particulièrement sélectifs est considéré comme en échec puisqu’il n’a pas intégré une école. De même, la poursuite d’études à l’Université est présentée comme un échec. Si cette logique peut se justifier pour les classes préparatoires économiques ou scientifiques qui visent à faire intégrer à leurs étudiants des écoles de commerce ou d’ingénieurs, ce n’est pas du tout le cas pour les prépas littéraires pour lesquelles l’Université offre des débouchés de grande qualité (entre autres les licences et masters des ENS).

- Tertio, un grand nombre d’écoles, dont certaines très sélectives sont absentes du classement : Sciences Po Paris (accessible en M1), l’ENSAI (qui a pourtant intégré la banque d’épreuves de la BL en 2011 !), les IEP de Bordeaux, Strasbourg et Aix...

La diversité des débouchés de la BL, qui fait la richesse de cette filière, prive les classements synthétiques de la signification qu’ils peuvent éventuellement avoir pour des filières plus spécialisées. Nous conseillons par conséquent aux élèves d’aller rechercher l’information sur les sites web des différents lycées, ou en se rendant aux journées portes ouvertes, afin de trouver la meilleure adéquation possible entre leur propre classement et le type d’orientation choisie. Il n’existe pas de lycée "meilleur partout", il n’existe que des lycées différents, qui conviennent plus ou moins bien à tel ou tel projet d’élève, qui préparent plus ou moins bien à tel ou tel débouché.

Apses.org | Association des Professeurs de Sciences Économiques et Sociales