Après avoir mis en évidence les principales caractéristiques de la mobilité sociale en France, vous montrerez que l’origine sociale reste encore un frein important à cette mobilité.

Session remplacement Septembre 2004
L’usage de la calculatrice est strictement interdit.
Question de synthèse étayée par un travail préparatoire

THÈME DU PROGRAMME : Les enjeux et déterminants de la mobilité sociale

I - TRAVAIL PRÉPARATOIRE (sur 10 points)
Vous répondrez à chacune des questions suivantes en une dizaine de lignes maximum.

- 1) Pour chacune des valeurs entourées, faites une phrase qui en donne la signification. (document 1) (2 points)

- 2) Montrez quelles sont les grandes transformations de la structure sociale des hommes mises en évidence par ce tableau. (document 1) (2 points)

- 3) Montrez qu’il y a eu massification de l’enseignement. (document 2) (1 point)

- 4) Quel lien peut-on établir entre l’origine sociale des élèves et leur réussite au baccalauréat ? (document 2) (1 point)

- 5) Montrez, à partir d’exemples de votre choix, que la mobilité de proximité peut être expliquée par des déterminants socioculturels. (document 1 et document 3) (2 points)

- 6) Expliquez la phrase soulignée. (document 3) (2 points)

II - QUESTION DE SYNTHESE (sur 10 points)
Après avoir mis en évidence les principales caractéristiques de la mobilité sociale en France, vous montrerez que l’origine sociale reste encore un frein important à cette mobilité.

Document 1

GIF - 57.3 ko
Table de mobilité

Document 2

GIF - 47.9 ko
Baccalauréat selon génération et origine sociale

Source : Ministère de la jeunesse, de l’éducation nationale et de la recherche, L’Etat de l’école, n° 13, 2003

DOCUMENT 3

L’influence des origines sociales sur l’insertion sociale définitive persiste au-delà de la période scolaire.(...) Les chances de mobilité, bien que dépendantes du niveau d’instruction, sont loin d’être complètement déterminées par cette dernière variable. Même s’il était possible de garantir une égalité complète des chances devant l’enseignement, on n’aurait éliminé qu’une partie des facteurs qui expliquent la corrélation des statuts sociaux d’une génération à l’autre. (...)
Dès lors qu’une société est stratifiée, le cadre de vie, les cadres de référence sociaux et culturels, les relations sociales, le système des valeurs professionnelles, le système des attentes, les distances sociales sont différents selon qu’on appartient à une catégorie sociale ou à une autre. On peut chercher à atténuer ces différences. Cependant, l’élimination complète des inégalités sociales devant l’enseignement, l’emploi et le statut est située à l’infini. Une organisation méritocratique de la société supposerait en particulier une élimination complète de la fonction de socialisation que la famille exerce à l’égard de l’enfant.
Source : R. Boudon, la mobilité sociale, Encyclopœdia Universalis, 1990.

Apses.org | Association des Professeurs de Sciences Économiques et Sociales