articles de la même rubrique

834 lycées sans S.E.S. ou presque le jeudi 20 novembre 2008 ! (Grève nationale)

Décompte le jeudi 20 novembre à 8h30 du matin :

765 déclarants, 714 non vides (donc 51 vides). Moyenne sur les déclarants : 79,52% Nombre de lycées à 100% : 367 Nombre de lycée à 50% et plus : 604

Le 20 novembre, tous en grève pour obtenir des SES obligatoires en seconde !

Appel intersyndical à la grève : SNES-FSU, SNEP-FSU, SNUEP-FSU, SE-UNSA, SNALC, UNSEN-CGT, CGC, SNETAA.


table 14

commentaires (9 messages)


  • 1000 lycées sans S.E.S. le jeudi 20 novembre 2008 ! (Grève nationale) 13 novembre 2008 22:41

    Vous y croyez encore à la grève vous ? Vous savez, c’est une méthode d’action dépassée, impopulaire et franchement inefficace. Le ministre vous remerciera : non seulement vous lui faites faire encore quelques petites économies, mais en plus vous passez pour les dinosaures réactionnaires et corporatistes. Vous refusez la réforme : vous êtes contre les jeunes, vous êtes contre la modernité, vous êtes pour le gavage intellectuel des ados. Tout ce que vous faites c’est confirmer l’idée que les profs sont des fonctionnaires qui ne défendent que leurs petits intérêts et non l’intérêt général de la nation. Vous perdez votre temps... C’est une tempête dans un verre d’eau. J’en rigole, pardonnez moi, mais il faut choisir d’autres répertoires d’action, un autre discours.

    Sur le fonds, vous défendez des SES comme si c’était un enseignement qui n’était autre chose que l’agrégation d’enseignements universitaires distincts. Il n’y a pas de SES : il y a de l’économie d’un côté et de la sociologie de l’autre. A la marge il y a de la sociologie économique. Prenez le programme de 2de : la partie sur la famille est typiquement sociologique. Les quelques développement sur la famille comme unité de production et de consommation n’ont rien d’économique et sont même sans grand intérêt pour l’élève. Il n’y a pas de "croisement" de regard. L’autre thème qu’est l’emploi est traité comme de l’économie : un prof d’éco-gestion ne traiterait pas différement ce thème qu’un prof de SES. De la même façon, le thème sur la production est également très économique : il n’y a pas de regard sociologique là dedans. En STG ils étudient les choses de la même façon. La sociologie peut dire des choses sur le chômage ou les organisations mais soyez honnête ce n’est pas ce qui est abordé avec les élèves (Crozier n’apparait pas, ni Lazarfeld...). Et sur le thème de la consommation, c’est un thème classique : un début d’économie (les revenus, la redistribution) puis un développement sociologique (la mode, les effets de signe). Il n’y a pas de SES hors de l’économie et de la sociologie qui ne sont jamais mélangés.

    Please, arrêtez le massacre !

    Répondre à ce message

    • 1000 lycées sans S.E.S. le jeudi 20 novembre 2008 ! (Grève nationale) 14 novembre 2008 13:43

      Super intelligent et constructif, ce commentaire ! Et à part ça, pas trop de certitudes ?

      Répondre à ce message

    • 1000 lycées sans S.E.S. le jeudi 20 novembre 2008 ! (Grève nationale) 14 novembre 2008 22:23, par Romain Gény

      Tiens, un juge légitime de ce qu’il est bon de faire ou pas... On te remercie bien pour ta petite leçon sur ce qu’est une bonne action, mais je crois que ça en dit plus sur l’idéologie qui te guide que sur l’action qu’il faut mettre en oeuvre.

      La grève, c’est dépassé et impopulaire ? Tu n’as pas dû trop suivre les infos il y a deux ans, pendant le CPE... Pendant que les salariés et les étudiants/lycéens faisaient grève, "l’opinion publique" (=les salariés, les parents... eh oui !)... les soutenait !!! Et je ne te rappelle pas le résultat de ces actions dépassées et impopulaires.
      Mais restons chez les profs... Tu te souviens du décret Robien qui nous imposait la bivalence ? Disparu. Tu te souviens du rapport Pochard qui explosait les statuts de profs ? C’était l’année dernière... Disparu. tu te souviens de combien d’heures sup le ministère voulait nous imposer ? il a dû recréer des équivalents de postes à la rentrée, en catastrophe... Je ne sais pas si c’est impopulaire la grève (mais je me souviens bien des élèves et des parents qui sont venus manifester avec nous l’année dernière), en tout cas, c’est assez efficace. Oh, on n’a pas fait la révolution, mais on a obtenu un certain nombre de choses. Donc, si tu es prof, et que tu veux pas faire grève, très bien, tu fais comme tu le sens. Si tu penses vraiment que ça ne sert à rien, et qu’on est isolés ou condamnés à perdre... ben tu te trompes. Quant à passer pour des dinosaures... rappelle-moi combien de gens, d’après un sondage (qui vaut ce qu’il vaut) soutenait la manif du 19 ? et c’est marrant, j’ai fait trois réunions cette semaine, et quand il y avait des parents, ou quand des élèves nous attendaient pour en parler, et qu’on leur expliquait, et ben bizarrement on passait pas pour des dinosaures... c’est plutôt ceux d’en face, ceux qui veulent mettre en place un lycée purement régi par la concurrence et le libre choix, qui passaient pour des salauds... Etonnant non ?

      C’est bien d’avoir des principes... Mais un peu plus de pratique de l’action collective t’apprendrait qu’il faut éviter, quand on milite, de prendre ses désirs pour des réalités... Et un peu de socio des médias t’apprendrait aussi qu’il ne faut pas confondre la production des messages (les discous de Pernaut et autres Pujadas) avec la réception des messages (il y a des intermédiaires...). M%ais bon, tout ça ne te parlera sans doute pas, tu es tellement plein de certitudes (ou de fantasmes ?)...

      Quant à ce que tu racontes sur les SES... C’est intéressant, c’est encore une fois ta vision de ce que devraient être les SES... Mais elle repose sur quoi, ton analyse ? Sur quels faits ? Mis à part que tu décrètes que c’est comme ça et pas autrement ? mais ce que tu dis ne correspond pas nécessairement à ce que font tous les profs, ou même la majorité...(je remarque juste que tu n’as pas défini la notion de "croisement", mais ça ne t’empeche pas d’en parler comme si c’était une évidence).

      Je n’espère pas t’avoir convaincu, le ton de ton message montrant clairement que tu n’es pas là pour discuter, mais pour asséner...

      Répondre à ce message

      • 1000 lycées sans S.E.S. le jeudi 20 novembre 2008 ! (Grève nationale) 15 novembre 2008 13:44

        Mais justement les seules grèves efficaces sont celles des lycéens et des étudiants parce qu’eux n’ont pas grand chose à perdre, ils peuvent faire durer leur mouvement et agacer l’opinion. Si les profs font grève ils ont intérêt à avoir de bonnes raisons pour être soutenus et ces raisons ne peuvent qu’être le bien être des jeunes générations. Le corporatisme n’est pas populaire. Et là les SES sont un peu seuls. Je crois que l’Apses a montré qu’il y avait d’autres moyens pour rendre "sympathique" au grand nombre la défense des SES.

        Répondre à ce message

    • 1000 lycées sans S.E.S. le jeudi 20 novembre 2008 ! (Grève nationale) 18 novembre 2008 08:50, par rogel

      Toujours gênant les messages non signés.
      Je suis d’accord pour ce que vous dites du caractère peu productif de la grève qui est un cadeau à notre patron. D’autres profs le pensent mais certains ont été convaincus de faire cette grève justement à cause de cette campagne "1000 lycées" qui peut permettre de faire remonter l’ampleur d’un mécontentement.
      Quant à notre côté archaique et anti moderne...Peut être... mais çà me fait sourire quand on se rappelle qu’il n’y a pas si longtmps c’était le qualificatif attribué à tout ce qui ressemblait à du keynesianisme...Il y a des préjugés qui peuvent changer.

      Quant à la question "éco/socio", elle est difficile à traiter sur cet espace et nous en avons débattu à maintes reprises sur le forum des profs de SES ; mais pour voir s’il n’existe qu’une "socio pure" et qu’une "éco pure", lisez les bouquins de Levitt, Ariely et autres,...pour voir que la frontière est bien moins nette qu’on l’imagine

      Rogel

      Répondre à ce message

      • 1000 lycées sans S.E.S. le jeudi 20 novembre 2008 ! (Grève nationale) 19 novembre 2008 15:04

        Mais que voulez-vous que le ministère ait à faire du mécontentement des profs ? Les profs ne savent même pas pourquoi ils manifestent... Oh pardon : il y a trop de revendications différentes pour une même manifestation. Les profs du primaire ne demandent pas la même chose que les profs de lycée et entre les profs du lycée chacun tire la couverture à soi. Le seul moyen de pression sur le ministère se sont les élites académiques (voyez l’influence décisive de l’académie des sciences pour l’intégration du module des sciences expérimentales dans le tronc commun de 2de) et les usagers (élèves et parents vont-ils manifester ? Y a-t-il une pétition des usagers pour défendre les SES ?).

        L’Apses va manifester pour le retrait pur et simple de la réforme qu’elle rejette en bloc semble-t-il, avec le snes. Je ne suis pas d’accord avec cette orientation.

        Répondre à ce message

    • 1000 lycées sans S.E.S. le jeudi 20 novembre 2008 ! (Grève nationale) 18 novembre 2008 16:56, par Pascal ARNAUD, Lyon

      Dire que les SES n’existent pas et que les découpages disciplinaires de faculté existent et complètement stupide. Les deux existent, au même titre, comme des découpages académiques entérinés par un passé plus ou moins long selon les cas. Cela s’appelle l’institutionnalisation des champs disciplinaires, n’est-ce-pas ?
      Ce qu’il faut précisément interroger, c’est la pertinence intellectuelle des différents découpages, et quand on fait cela, les conclusions ne sont pas au détriment des SES. Qui peut prétendre qu’il n’y a pas une profonde unité des comportements humains, et que par conséquent un comportement comme la consommation ne relève pas à l’évidence de plusieurs démarches, l’une pouvant se demander quel est le rôle des contraintes financières dans l’acte d’achat, et l’autres les déterminants psychologiques, moraux, collectifs de cet acte (et je passe sur les dimensions politiques qui sont évidemment également du ressort de notre discipline) ? Que les programmes poussent à ce type d’exploration ou pas, l’intitulé même de notre discipline y contribue, ce qui ne peut qu’interroger sur l’autisme de démarches (comme celles que pratiquent certains "économistes" exclusifs) qui font de l’individu un atome coupé de tout autre être humain et parfaitement rationnel...

      Répondre à ce message

    • 1000 lycées sans S.E.S. le jeudi 20 novembre 2008 ! (Grève nationale) 18 novembre 2008 23:07, par la réac

      Jusqu’au XIXesiècle, non seulement la grève était interdite mais elle constituait en outre un délit pénalement sanctionné. Ce n’est que le 25 mai 1864 qu’une loi mit fin à cette pénalisation de la grève, sans toutefois lui donner sa pleine portée. En effet, selon cette loi, la grève constituait toujours une rupture du contrat de travail et pouvait justifier un licenciement du salarié gréviste ou une intervention de la force armée avec heurts sanglants et victimes. Pourtant, malgré les risques encourus par les salariés, la grève a joué tout au long de la Troisième République un rôle majeur dans la vie politique et sociale (ex : grève générale avec occupations d’usines en 1936, après la victoire du Front populaire).

      Ce n’est qu’à la Libération que le droit de grève est pleinement consacré. Il est inscrit dans le préambule de la constitution du 27 octobre 1946 : "Le droit de grève s’exerce dans le cadre des lois qui le réglementent".

      Répondre à ce message

    • 1000 lycées sans S.E.S. le jeudi 20 novembre 2008 ! (Grève nationale) 20 novembre 2008 15:02, par Mimilite

      Je vais sans doute perdre mon temps mais je te réponds :

      Ne voir dans la redistribution qu’une dimension économique c’est visiblement faire preuve d’ignorance ou, je te préserve, faire de l’économisme.

      Si tu es prof de SES je m’inquiète pour tes élèves ; si tu n’es pas prof de SES, je te demanderais de faire preuve d’un peu plus d’humilité. Tu as visiblement quelques connaissances, notamment sur Tilly que tu n’oublies pas de ne pas mentionner. Mais je n’y peux rien, moi, si ta relation avec ton ancien prof de SES s’est mal engagée ou si tu as échoué 3 fois au CAPES. Il faudrait peut-être consulter.

      Salut.

      (Ah oui, j’ai oublié de préciser : je suis Porofesseur de Sciences économiques et sociales. Mais tu es très intelligent donc tu l’avais deviné ! ...)

      Répondre à ce message

Répondre à cet article

Apses.org | Association des Professeurs de Sciences Économiques et Sociales