Qui sommes-nous ?

Créée en 1971, l’Association des professeurs de SES, qui regroupe aujourd’hui plus de 1.700 professeurs de SES (soit un tiers du corps enseignant), anime la vie de la discipline et en défend les grands principes fondateurs :

APSES-qui-sommes-nous

La formation du citoyen : Les SES visent à permettre au plus grand nombre de lycéens d’être capable d’expliquer et de comprendre, grâce aux sciences sociales, la réalité économique et sociale de leur temps. Elles leur permettent d’acquérir des savoirs et des méthodes qui leur seront utiles, quelle que soit leur orientation ultérieure, dans leur vie professionnelle comme dans leur vie de citoyen, pour se repérer dans une économie et une société complexes, qui changent vite.

Les méthodes actives : La méthode privilégiée consiste alors à partir de questions sur la réalité économique et sociale (crise financière, chômage, inégalités, fonctionnement des entreprises par exemple) et non de réponses toute-faites que l’on récite sans les comprendre. Ce sont ces questions qui rendent les élèves actifs, car elles les incitent à s’interroger et à réfléchir, à apprendre de bonnes habitudes intellectuelles : rechercher des données, des informations, des résultats d’enquêtes, des théories, formuler des hypothèses, ce qui suppose de rassembler des documents, sous différentes formes (textes, tableaux, documentaires, films). L’objectif est alors une véritable mise en activité intellectuelle des élèves par des pratiques pédagogiques renouvelées.

La pluridisciplinarité et le pluralisme : Les données récoltées devant être interprétées, il convient de formuler des hypothèses, de confronter des théories, de les tester. Pendant cette phase, les élèves s’approprient des mécanismes (« si le taux d’intérêt augmente alors… ») et des raisonnements (en particulier « toutes choses égales par ailleurs »), et apprennent à éviter des erreurs fréquentes (comme confondre corrélation et causalité). Cela ne conduit généralement pas à éliminer toutes les explications et les théories au profit d’une seule, mais plutôt à comprendre pourquoi les uns avancent telle réponse (sous telles hypothèses, dans tel contexte, etc.) quand d’autres privilégient une autre réponse. C’est pour cela que l’APSES affirme la volonté d’associer l’ensemble des sciences sociales (économie, sociologie, science politique, anthropologie, histoire économique et sociale…) et des courants théoriques à l’explication des faits économiques et sociaux.

Derrière ces grands principes, l’APSES œuvre, au quotidien, pour le développement de la série ES, qui a joué un rôle majeur dans la démocratisation du lycée et la promotion des SES auprès des lycéens. L’association a aussi pour vocation d’assurer la défense du corps des professeurs de SES.

facebooktwittergoogle_plusmail