Strict Standards: Only variables should be passed by reference in /home/apses/www/config/ecran_securite.php on line 252
Communiqué de presse de l'APSES du 22/10/2012 : Allègement immédiat du nouveau programme de SES en terminale - Apses
articles de la même rubrique

Communiqué de presse de l’APSES du 22/10/2012 : Allègement immédiat du nouveau programme de SES en terminale

Quelques semaines après l’entrée en vigueur du nouveau programme de SES en terminale, les témoignages des collègues affluent, attestant de leur désarroi devant un encyclopédisme qui les empêche d’exercer correctement leur métier :

« Mes élèves me reprochent déjà d’aller trop vite. (…) j’ai prévu de faire 3 polycopiés sur 3 chapitres cette année !! Il y a donc 3 chapitres qu’ils n’auront pas vus avec un prof en arrivant au Bac. Je n’arrive pas à boucler le 1er chapitre alors qu’on est fin septembre... » « Les élèves les plus à l’aise se rendent bien compte qu’on passe plus de temps à définir qu’à réfléchir, et qu’on n’a pas le temps de débattre ou d’aller au fond des choses. »

Ces témoignages ne font que confirmer les larges critiques émises par la communauté éducative avant l’entrée en vigueur de ce programme (publié malgré l’avis négatif du Conseil Supérieur de l’Education) et des nouvelles épreuves privilégiant la récitation et marginalisant les débats.

Invité de Médiapart vendredi 19 octobre, Vincent Peillon a confirmé que les SES avaient été « particulièrement maltraitées » ces dernières années, et a annoncé qu’il allait prendre des mesures « urgentes ».

L’APSES réitère donc sa demande d’un allègement en urgence du programme de terminale pour garantir aux élèves qui passeront le baccalauréat cette année scolaire, des conditions réalistes d’apprentissage et d’examen, comme viennent de l’obtenir les enseignants d’Histoire-Géographie. Elle demande que l’Inspection Générale retire 3 chapitres du champ des chapitres évaluables au bac. Elle lance ce jour même une consultation des collègues pour qu’ils puissent exprimer leur avis sur les chapitres à supprimer.

L’APSES demande également que la mise en place d’un nouveau « Conseil Supérieur des Programmes » soit l’occasion de rédiger au plus tôt de nouveaux programmes et de nouvelles épreuves de baccalauréat, en suivant une procédure réellement démocratique, qui prenne enfin en compte l’expertise de terrain des enseignants, le temps d’apprentissage et l’intérêt des élèves.

Le Comité directeur de l’APSES a voté dimanche 21 octobre, à l’unanimité, une journée de grève et de rassemblement à Paris le mercredi 28 novembre 2012, si le Ministère ne répond pas favorablement à la demande d’allègement.

Apses.org | Association des Professeurs de Sciences Économiques et Sociales