Strict Standards: Only variables should be passed by reference in /home/apses/www/config/ecran_securite.php on line 252
Résultats de l'enquête APSES sur le programme de terminale de 2002 - Apses

Résultats de l’enquête APSES sur le programme de terminale de 2002

Prenez connaissance des résultats de l’enquête lancée par l’APSES sur le programme de terminale de 2002.

Enquête complète téléchargeable ici :

PDF - 1 Mo

Principaux enseignements de l’enquête

L’orientation générale du programme de terminale de 2002, articulé autour des concepts de croissance, développement et changement social, est jugée globalement satisfaisante (3.2). Cela n’exclut pas des demandes de modifications substantielles de certains chapitres (de leur réorganisation à leur suppression) ou des demandes d’introduction de thèmes nouveaux, comme celui de l’étude de la crise financière (4.4).

Il apparaît cependant que le programme est jugé majoritairement comme étant d’un volume trop important pour permettre sa véritable appropriation par les élèves (3.1). A cet égard, l’étude des commentaires des répondants aux difficultés rencontrées par les élèves lors des différents chapitres laisse percevoir que ce sont moins les concepts qui posent en eux-mêmes des difficultés que l’accumulation de notions directes et indirectes pour comprendre les enjeux du chapitre et le manque de temps pour les traiter. La réduction du champ du programme apparaît ainsi comme une priorité. Elle permettrait également de donner une plus grande place à l’acquisition par les élèves de compétences et de savoir-faire jugés importants par les répondants (5.1).

Il n’existe probablement pas de « one best way » pour atteindre cet objectif. La suppression de chapitres, la réduction du nombre de notions ou des indications complémentaires permettant de réduire le champ des chapitres (méthodes qui ne sont pas exclusives les unes des autres) recueillent un assentiment équivalent de la part des répondants (3.1). Mais des solutions alternatives sont également évoquées à de multiples reprises, comme le regroupement de plusieurs chapitres en lien les uns avec les autres permettant d’éviter des « redites » ainsi qu’une meilleure problématisation qui permettrait de restreindre le champ d’étude de chaque chapitre. Ces deux dernières propositions plaident d’ailleurs davantage pour un programme structuré autour de thèmes d’étude contemporains plutôt qu’autour d’un cloisonnement disciplinaire strict entre les différentes sciences sociales (3.4). Cette approche thématique n’est d’ailleurs pas incompatible avec une meilleure clarification des apports disciplinaires, même si cette dernière n’est souhaitée que par 30% des répondants.

La piste d’une meilleure problématisation rejoint les interrogations des collègues sur les manières d’évaluer les élèves au baccalauréat. La majorité d’entre eux considère que le programme doit préciser des problématiques explicites et que ces dernières doivent délimiter l’ensemble des sujets de baccalauréat (3.3). L’épreuve de dissertation apporte globalement satisfaction, mais les répondants notent que le dossier documentaire doit privilégier les documents factuels afin de mieux évaluer les compétences acquises par les élèves (5.2). En revanche, la QSTP pose problème pour une bonne moitié des répondants. Certains proposent de la transformer en une « note de synthèse », d’autres de la modifier en relâchant le lien entre travail préparatoire et question de synthèse. L’introduction d’une épreuve d’évaluation des capacités expérimentales n’est pas rejetée, mais les professeurs de SES ne se sont pas encore véritablement emparés de la question. Cette solution pourrait cependant rejoindre le souci manifesté par beaucoup de mieux évaluer les savoir faire acquis par les élèves.

Apses.org | Association des Professeurs de Sciences Économiques et Sociales